×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. Pages Jaunes introduite en BourseFrance Télécom a annoncé hier qu’il allait mettre sur le marché au moins 30% du capital de son activité annuaires PagesJaunes à un prix compris entre 12,9 euros et 14,9 euros par titre pour l’offre à prix ouvert (OPO) destinée principalement aux particuliers. France Télécom avait prévu de placer entre 30% et 49% du capital de PagesJaunes, ce qui doit lui permettre de récupérer au moins les 1,8 milliard d’euros dépensés en cash pour racheter les minoritaires de sa filiale internet Wanadoo. Pour réussir son entrée sur le marché, PagesJaunes met en avant sa place de numéro un incontesté en France, avec 93% des parts de marché sur les annuaires, et la force de sa marque. PagesJaunes a réalisé un chiffre d’affaires pro forma de 917 millions d’euros en 2003, en hausse de 5,2% sur l’année précédente, pour un bénéfice net part du groupe pro forma de 182,6 millions d’euros.La croissance du chiffre d’affaires devrait être régulière, avec une hausse attendue de 4% à 6% par an entre 2004 et 2006 et l’activité est très rentable, avec une marge d’exploitation de 35% en 2003. . Chypre: Plan d’austérité Le gouvernement chypriote envisage d’appliquer un plan d’austérité drastique afin de réduire son déficit pour réussir à adopter l’euro dès 2007. C’est ce qu’a déclaré lundi dernier le ministre des Finances Makis Keravnos. Selon lui, il est indispensable de réduire le déficit budgétaire et la dette.Le déficit budgétaire de Chypre, qui a rejoint l’Union européenne le 1er mai, atteint 7% du Produit intérieur brut et sa dette 72,6% du PIB, alors que les critères de convergence stipulés par le traité de Maastricht sont respectivement de 3 et 60%.Pour réduire ses dépenses, le gouvernement, qui fait une priorité de l’arrimage de son économie à l’euro dans les plus brefs délais, a proposé une série de mesures comme la suspension de toute embauche dans la fonction publique jusqu’en 2007, ainsi que le gel des salaires des fonctionnaires. Les salaires du secteur public représentent 60% du budget chypriote.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc