×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1795 Le 22/06/2004 | Partager

. Chine-Brésil: Crise du soja Le Brésil n’écarte pas de s’adresser à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) après la décision de la Chine de suspendre ses importations de soja brésilien en alléguant la présence de fongicides dans les grains, a indiqué dimanche le ministre brésilien des Affaires étrangères, Celso Amorim. La Chine, qui a suspendu la licence d’importation de 23 entreprises brésiliennes et a renvoyé huit bateaux chargés de 359.000 tonnes de soja, est devenue en 2003 le troisième partenaire commercial du Brésil, principalement en raison des achats de soja qui ont totalisé 1,6 milliard de dollars (contre 950 millions en 2002).. L’Iran dans le collimateurL’UE a exprimé son mécontentement devant les maigres résultats du «dialogue constructif» qu’elle a engagé avec l’Iran sur les droits de l’Homme il y a deux ans. «L’Union européenne continue d’être gravement préoccupée par les violations nombreuses et continues des droits de l’Homme en Iran», a-t-elle écrit dans un communiqué publié récemment. Plus encore, «les résultats sont maigres», reconnaît-on de sources diplomatiques européennes. Elle montre du doigt «l’inégalité des droits des femmes, l’utilisation de la torture dans les prisons (...), une culture de l’impunité pour les auteurs, l’absence d’une justice indépendante, l’usage de la peine de mort, les informations sur la poursuite des amputations et d’autres punitions cruelles, une campagne toujours en cours contre les journalistes et contre ceux qui veulent exercer leur liberté d’opinion et d’expression, un processus électoral entaché (...) et la discrimination religieuse». L’UE rappelle qu’une amélioration des droits de l’homme est «indispensable pour le développement de relations plus larges et, à terme, plus étroites» entre les deux parties.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc