×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1746 Le 13/04/2004 | Partager

. Drogue: Georges Estievenart, président de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) a déploré la “faiblesse” de la réponse anti-drogue de l'UE, insuffisamment préparée selon lui à l'élargissement. Faute de volonté politique suffisante, l'Union ne dispose que d'une compétence fragmentée et faible, qui reste sous-utilisée, selon Estievenart. “La drogue est considérée comme une priorité institutionnelle de second ordre dans l'Union”, a regretté le président de cet organisme communautaire chargé de collecter des informations et de mener des travaux scientifiques sur la drogue dans l'UE. Pour faire face à cet épineux problème, Estievenart a plaidé pour l'inclusion dans la Constitution européenne d 'un article sur la drogue, et la création d'un “lieu de cohérence”, une agence européenne ou un service directement rattaché à la commission. . Constitution: Le Premier ministre irlandais Bertie Ahern, dont le pays préside l'Union européenne, a demandé à ses collègues européens d'adopter une attitude “positive” avant la reprise des négociations formelles sur la Constitution. Pour rappel, lors du sommet européen de Bruxelles, en mars dernier, les Européens ont décidé de relancer leurs négociations sur une Constitution pour l'UE, après un avis en ce sens donné par Ahern, et de conclure leurs travaux avant fin juin. La Commission intergouvernementale (CIG) convoquée pour tenter de parvenir à un accord sur cette Constitution avait échoué en décembre dernier lors d'un précédent sommet européen. De ce fait, l'Irlande a décidé de passer à l'acte. La diplomatie irlandaise proposera le 26 avril, lors d'un conseil des ministres à Luxembourg, de se pencher sur cette question avec un calendrier bien défini.. Croissance: A condition que la progression de l'économie se maintienne au rythme trimestriel actuel, la croissance de la zone euro devrait atteindre 1,5% cette année. C'est ce qu'a déclaré Ottmar Issing, chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE). Toutefois, cette reprise “ne sera pas très forte” si elle n'est pas davantage soutenue par la consommation des ménages et les investissements, a observé Issing. De son côté, le Grec Nicholas Garganas, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, avait déclaré fin février que la croissance en zone euro dépasserait 1,6% cette année.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc