×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1742 Le 07/04/2004 | Partager

. Allemagne : La reprise semble être hypothéquée en Allemagne. Pour preuve, le marché du travail s'est à nouveau détérioré, conjugué à une augmentation du nombre de demandeurs d'emplois en données corrigées des variations saisonnières. En effet, leur nombre a progressé de 44.000 pour se situer à 4,344 millions, soit un taux de 10,4%, a annoncé mardi l'Agence nationale pour l'emploi. Les analystes tablaient sur une progression beaucoup moins importante en mars, de 20.000 sans-emploi.«Une amélioration de fond (du marché de l'emploi) due à la conjoncture n'est pas encore en vue», a commenté l'Agence dans un communiqué. En données brutes, la tendance est inverse: le nombre de chômeurs a reculé de 93.600 en mars pour se situer à 4,547 millions, portant ainsi le taux de chômage à 10,9%, contre 11,1% le mois précédent.. Japon : La confiance des Japonais dans la situation économique de leur pays a atteint en avril son plus haut niveau en quatre ans. En effet, 22% d'entre eux sont optimistes quant à une reprise de leur économie, selon un sondage rendu public récemment par le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun.Le maximum jamais atteint par ce sondage avait été de 24% en octobre 1999, précise le journal. Son niveau le plus bas était de 6% en février 2003. Alors que la proportion des personnes doutant encore sur les perspectives d'évolution de l'économie nippone a atteint 66%, son niveau le plus bas depuis octobre 1998. Ces chiffres ont été diffusés alors que le moral des entrepreneurs japonais affiche une nette amélioration dans tous les secteurs, selon les résultats de l'enquête trimestrielle détaillée Tankan de la Banque du Japon auprès d'un grand nombre de sociétés. . France : Le déficit public français pourrait atteindre 4% du Produit intérieur brut (PIB) en 2005 après 4,1% cette année. C'est ce qu'a révélé le quotidien Le Monde citant des prévisions confidentielles du ministère du Budget. Tout en maintenant l'objectif d'un retour du déficit public sous les 3% du PIB, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a refusé d'évoquer une date lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale. . Croissance: Les ministres des Finances de la zone euro et la Commission européenne ont affiché leurs inquiétudes quant à la faible croissance persistante en Europe. Toutefois, ils espèrent une amélioration vers la fin de cette année. Bruxelles va revoir la semaine prochaine sa prévision de croissance pour la zone euro en 2004 à 1,7% contre 1,8 lors de ses prévisions de l'automne dernier.Les ministres des Finances ont également estimé que les économies européennes, qui ont redémarré doucement jusqu'à présent, devraient gagner de l'élan au cours de l'année 2004, aidées par la reprise mondiale et le renforcement attendu de la demande intérieure. Pour Solbes, commissaire européen des Affaires économiques, la reprise reste tirée par la demande extérieure “avec une prévision de croissance de 4% aux Etats-Unis en 2004 et plus forte que prévue en Asie, en Chine et au Japon par rapport à nos prévisions de l'automne dernier”.. Constitution: Le Portugal et le Luxembourg souhaitent que le principe de l'égalité entre les Etats membres de l'UE soit inscrit “de façon non équivoque” dans la future constitution. “Nous sommes tout à fait d'accord sur le principe de l'égalité entre les Etats membres, dont nous pensons qu'il doit trouver une intégration visible et conséquente dans le texte même de la constitution”, a déclaré Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois. De son côté, Durao Barroso, Premier ministre portugais, a réaffirmé sa conviction qu'il est “possible de conclure les travaux de la constitution avant la fin de ce semestre”. . Berlusconi: Bruxelles vient d'adresser aujourd'hui mercredi 7 avril un avertissement au gouvernement italien pour l'accentuation de son déficit public. Cet avertissement risque de porter un coup à l'image de gestionnaire du “président-patron” Silvio Berlusconi à quelques mois d'un scrutin crucial pour sa coalition. “La procédure d'avertissement précoce contre l'Italie sera interprétée comme un acte de discrimination politique, parce que Romano Prodi est également le chef de l'opposition”, a ainsi accusé Rocco Buttiglione, ministre chargé des Affaires européennes. Véritable “carton jaune”, cette procédure tombe mal pour le chef du gouvernement italien, car elle limite sa marge de manoeuvre financière. Or “El Cavalieri” vient de promettre à ses compatriotes de réduire leurs impôts, comme il s'était engagé à le faire il y a trois ans.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc