×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1738 Le 01/04/2004 | Partager

. Alstom: La Commission européenne devrait rendre début mai son verdict sur le plan de sauvetage d'Alstom. Une décision probablement positive permettant de stabiliser l'actionnariat du groupe et de desserrer l'influence des banques, selon des sources concordantes. Selon l'avis des consultants qui ont étudié ce dossier complexe d'aides d'Etat, les services du commissaire européen à la concurrence Mario Monti s'apprêtent à juger ce plan «à la limite», concernant tant la viabilité future du groupe que la conformité aux règles de l'UE.En effet, un rejet de ce plan provoquera non seulement le démantèlement d'Alstom, mais causera aussi plus d'inconvénients que d'avantages pour la concurrence sur le marché européen. La Commission possède désormais tous les éléments. Elle a reçu le 15 mars la réponse des autorités françaises, leur interlocuteur direct, aux observations soumises par les concurrents et les clients d'Alstom. Elle connaît, depuis la semaine dernière, le rapport demandé au consultant BearingPoints et a reçu d'Alstom les analyses produites par le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC).. Air France/KLM: Air France a décalé de quelques jours supplémentaires le déclenchement de l'offre publique d'échange (OPE) amicale qu'elle s'apprête à lancer sur sa concurrente néerlandaise KLM. Ce décalage est dû selon la compagnie française à la finalisation des documents d'offre d'échange et de cotation.«Air France et KLM étant en train de finaliser les documents d'offre d'échange et de cotation, le lancement de l'offre devrait intervenir au début du mois d'avril 2004», ont indiqué, sans donner plus de détails, les deux compagnies dans un communiqué commun. C'est la deuxième fois que les protagonistes de cette opération, annoncée le 30 septembre, remettent la date de lancement de l'offre qui prévoit l'échange de 11 actions et 10 bons de souscription d'actions Air France contre 10 actions ordinaires KLM. Le 19 mars dernier, Air France et KLM avaient indiqué que l'OPE devrait être lancée «à la fin de ce mois».. Constitution : Les 25 actuels et futurs membres de l'UE ont la “volonté politique” de trouver un accord sur la future Constitution européenne. C'est ce qu'a déclaré en perspective, hier mercredi 31 mars, le Premier ministre irlandais Bertie Ahern devant le Parlement de Strasbourg. “Je pense que l'ingrédient-clef, la volonté politique de trouver un accord, est maintenant là”, a dit Ahern. Pendant le Sommet européen de Bruxelles de la semaine dernière, les 25 ont décidé de relancer leurs négociations sur la future Constitution pour trouver un accord d'ici le mois de juin. La présidence irlandaise n'a pas présenté aux 25 de solution pour les problèmes-clefs des négociations, la définition de la majorité qualifiée au sein du Conseil des Ministres et la composition de la Commission européenne. Mais un accord sur la majorité qualifiée devrait pouvoir être trouvé en “ajustant” les seuils actuellement prévus dans le projet de Constitution préparé par la Convention.. La Chine :L'UE a sommé la Chine de lever des restrictions sur les exportations de coke, destinées à protéger l'industrie sidérurgique chinoise, sinon elle portera le contentieux devant l'OMC. Alors que les prix de l'acier flambent en grande partie à cause de l'explosion de la demande chinoise, le commissaire européen au Commerce, Pascal Lamy, a adressé une lettre aux autorités chinoises et abordé le sujet avec le ministre chinois du Commerce Bo Xilai, lors d'une récente visite en Chine. Dans sa lettre, Lamy dénonce le système chinois de licence à l'exportation comme une “violation flagrante” des engagements pris par la Chine lorsqu'elle a adhéré à l'OMC en décembre 2001. En effet, le prix de la tonne de coke métallurgique est passé de 79 dollars à 350 dollars en deux ans à cause de la pénurie sur le marché mondial de ce combustible qui sert à fabriquer de l'acier. Un responsable de l'UE a précisé qu'il s'agissait à l'heure actuelle du seul contentieux commercial entre les deux parties.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc