×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3329 Le 28/07/2010 | Partager

. USA: Projet de réforme du financement du logement Le gouvernement américain compte déposer au Congrès un projet «complet» de réforme du financement du logement aux Etats-Unis d’ici au mois de janvier, a annoncé hier mardi le département du Trésor. Pour préparer cette réforme «cruciale pas seulement pour notre reprise économique, mais aussi pour des millions d’Américains propriétaires», le gouvernement organisera une conférence publique à Washington le 17 août, indique le Trésor. Le but de cette rencontre, qui réunira des spécialistes universitaires ainsi que des représentants de toutes les parties prenantes, est de fournir «un apport indispensable du public» au moment où le gouvernement peaufine ses plans pour ce projet annoncé de longue date mais reporté à plusieurs reprises.Le gros de la réforme doit porter sur le statut des organismes de refinancement hypothécaires parapublics Fannie Mae et Freddie Mac, dont l’effondrement à l’été 2008 avait précipité la panique financière de septembre et leur mise sous tutelle de l’Etat, qui les a renfloués depuis à coups de centaines de milliards de dollars.. Le pétrole proche de 80 dollarsLes prix du pétrole progressaient hier mardi à l’ouverture des échanges à New York, dans le sillage des marchés boursiers, et en anticipation d’une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis. Vers 13h10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en septembre s’échangeait à 79,58 dollars, en hausse de 60 cents par rapport à la veille. Les cours «continuent de flirter avec l’idée de passer pour de bon au-dessus de 80 dollars le baril», ont relevé les analystes de Barclays Capital.. Zone euro: Les crédits au secteur privé progressent Les crédits au secteur privé en zone euro ont de nouveau progressé en juin, selon des chiffres provisoires annoncés hier mardi par la Banque centrale européenne (BCE) encourageants pour la relance en cours de l'économie. En juin, les crédits ont progressé de 0,3% sur un an, un léger mieux par rapport à la hausse de 0,2% affichée en mai. Après de longs mois de contraction, qui avaient fait craindre une pénurie du crédit, cet indicateur était timidement revenu en territoire positif en avril.Dans le détail, le schéma reste le même que ces derniers mois, avec un crédit aux particuliers qui continue à se redresser (+2,8% en juin sur un an) tandis que celui aux entreprises restent en baisse (-1,9%). Pour la BCE, ce phénomène est conforme au cycle classique de reprise où les particuliers reviennent à l'emprunt plus tôt que les entrepreneurs.. L'UE franchit le cap des 500 millions habitantsLa population de l'Union européenne a franchi la barre des 500 millions de personnes, selon des données publiées hier mardi par l'office européen des statistiques Eurostat. Au 1er janvier 2010, les 27 pays de l'UE réunissaient 501,1 millions d'habitants, contre 499,7 millions un an plus tôt. Au total 5,4 millions d'enfants sont nés dans l'UE durant l'année 2009, ce qui représente un taux de natalité de 10,7 naissances pour 1.000 habitants, en légère baisse comparé à 10,9 en 2008. Les taux de natalité les plus élevés ont été enregistrés en Irlande (16,8), au Royaume-Uni (12,8) et en France (12,7), les plus bas en Allemagne (7,9), en Autriche (9,1), au Portugal (9,4) et en Italie (9,5). L'UE a parallèlement enregistré 4,8 millions de décès en 2009, soit un taux de mortalité de 9,7 décès pour 1.000 habitants, stable comparé à l'année précédente. Le solde migratoire positif a aussi joué un rôle important dans l'augmentation de la population de l'UE. «En 2009, un peu plus de 60% de la croissance de la population dans l'UE provenait de la migration«, souligne Eurostat.. L'UE autorise la création du N°1 mondial du transport aérienLa Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, a donné son feu vert hier mardi au rapprochement des compagnies aériennes américaines Continental Airlines et United Airlines, qui doit donner naissance au N°1 mondial du secteur. «L'enquête de la Commission a confirmé la complémentarité des réseaux de United et de Continental pour les liaisons transatlantiques entre l'Espace économique européen et les Etats-Unis et le fait que l'opération de concentration ne posera aucun problème sur aucune liaison en particulier«, selon le communiqué de Bruxelles. United Airlines, 3e compagnie américaine, et Continental Airlines 4e, avaient annoncé en mai leur intention de fusionner sous le seul nom de United. Combinées, elles auront accès à 370 destinations dans 59 pays, avec un chiffre d'affaires cumulé de 29 milliards de dollars, une flotte de près de 700 appareils et environ 87.000 salariés dans le monde. Bruxelles a relevé dans son enquête des chevauchements des activités des deux compagnies dans le transport régulier de fret (où l'impact reste selon elle «limité«) et de passagers entre l'Europe et les Etats-Unis.Dans ce dernier cas, les réseaux des deux compagnies sont toutefois «complémentaires dans la mesure où ils exploitent des plateformes dans des villes américaines différentes« et il n'y aura donc qu'une «hausse marginale des parts de marché, souligne encore Bruxelles.. Les Pays-Bas détruisent leurs vaccins contre la grippe H1N1Les Pays-Bas ont commencé à détruire 17,8 millions de doses de vaccins contre la grippe H1N1 qui n'ont pas été utilisées ou qui n'ont pas pu être vendues à d'autres pays, a-t-on appris hier mardi auprès du ministère néerlandais de la Santé. «Nous avons commencé à les détruire. Les prochains mois, 17,8 millions de vaccins seront détruits car la date de péremption approche«, a indiqué Inge Freriksen, une porte-parole du ministère. Sur les 31 millions de doses de vaccin achetées par le gouvernement néerlandais aux groupes pharmaceutiques Novartis et GlaxoSmithKline, «au moins 11 millions ont été utilisées« aux Pays-Bas, selon la même source, qui précise que l'épidémie de grippe s'est révélée moins importante que prévu. «Au moment de commander les vaccins, il y avait beaucoup d'inconnues sur la maladie: est-ce que cela sera une pandémie? Il fallait faire un choix, et le choix a été d'acheter environ deux doses par habitant«, a souligné Freriksen.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc