×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3179 Le 28/12/2009 | Partager

. Japon: Un budget record pour 2010-2011LE gouvernement japonais a adopté vendredi dernier un projet de budget pour l’an prochain d’un montant record de quelque 92.300 milliards de yens (704 milliards d’euros). Il s’agit du premier budget pour une année pleine (avril 2010 à mars 2011).«C’est un budget destiné à protéger la vie des gens», a-t-on affirmé, avant d’énumérer les nouvelles prestations prévues pour les foyers, pour améliorer la situation de l’emploi, pour faciliter l’accès aux soins et contribuer à préserver l’environnement.. Djezzy perd 5.000 clients en un seul clicLe groupe ETRHB Haddad a annoncé qu’il mettait fin au contrat de 5.000 lignes téléphoniques contracté avec l’opérateur Djezzy. Un autre coup dur pour la filiale Algérienne de l’opérateur égyptien Orascom Telecom après les évènements consécutifs à la victoire de l’équipe algérienne dans les éliminatoires pour la coupe du monde 2010. L’acte du patron du groupe ETRHB Haddad n’est pas isolé. Plusieurs autres entreprises ont déjà quitté l’opérateur sans compter des milliers d’abonnés particuliers.. Nouveaux accrochages à TéhéranPour la deuxième journée consécutive, les forces de sécurité iraniennes ont fait usage de gaz lacrymogènes hier pour disperser des partisans de l’opposition à Téhéran. Selon le site internet réformiste Jaras, des manifestants ont mis le feu à une moto de la police dans le centre de la capitale. Jaras rapporte également que des centaines de policiers anti-émeute s’étaient déployés dans le centre de la capitale pour s’opposer aux manifestations annoncées par l’opposition durant le deuil chiite de l’Achoura (26 et 27 décembre). Les autorités avaient sommé l’opposition de ne pas profiter de ce deuil pour déclencher de nouvelles manifestations contre le pouvoir. Ces dernières manifestations interviennent après six mois de la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad. Selon les sites internet de l’opposition, des heurts se sont produits, samedi dernier, à la fois dans la capitale et dans d’autres villes.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc