×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3052 Le 23/06/2009 | Partager

. Fer: ArcelorMittal et Vale d’accord pour une baisse des prixLe groupe minier brésilien Vale et le sidérurgiste ArcelorMittal ont renouvelé leur contrat annuel d’approvisionnement en minerai de fer. Au terme du contrat, les deux firmes s’accordent sur une nette baisse des prix pour 2009. Les prix du minerai de fer vont ainsi baisser de 28,2 et 44,47%, selon les produits, tandis que celui des boulettes de fer va être réduit de 48,3% par rapport à 2008. Rappelons que le groupe brésilien avait déjà négocié des réductions de prix identiques avec les sidérurgistes japonais et sud-coréens. Chaque année, aux alentours du printemps, les groupes sidérurgistes négocient avec les groupes miniers, principalement Vale, Rio Tinto et BHP Billiton, le prix qu’ils vont payer pour s’approvisionner en fer, matière première utilisée pour fabriquer de l’acier. . Coface lance son agence de notationL’assureur-crédit Coface, filiale de la banque Natixis, a officiellement lancé sa propre agence de notation. Il a désormais l’ambition de mettre en avant une «différenciation» avec les trois grandes agences historiques. Coface s’appuiera sur son dispositif actuel qui l’amène déjà à noter des milliers d’entreprises pour évaluer leur risque de défaut, sans les publier. Il va proposer désormais de communiquer ses notes aux banques désireuses de «suivre leur risque», donc de suivre la notation de leurs entreprises clientes. Il offre également à ces dernières de communiquer leur note à leurs clients pour les «conforter», un service facturé «selon son étendue, en général quelques centaines d’euros par an». La nouvelle agence pourra aussi attribuer une note financière classique pour les instruments de marché, c’est-à-dire les émissions de dette à moyen et long terme. . Lufthansa prend les commandes de Brussels AirlinesLa Commission européenne a autorisé hier l’achat de la compagnie aérienne belge Brussels Airlines par sa concurrente allemande Lufthansa, suite à des concessions de cette dernière. Bruxelles a confirmé que «l’opération, telle qu’initialement notifiée, aurait posé des problèmes de concurrence sur certaines lignes». Pour y remédier, Lufthansa a proposé une série de mesures correctives, «parmi lesquelles un mécanisme efficace et rapide d’attribution des créneaux horaires qui permettrait à de nouveaux entrants d’exploiter des vols sur chacune des quatre liaisons qui suscitaient les craintes de la Commission.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc