×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:2914 Le 03/12/2008 | Partager

    . France: ArcelorMittal vise 1.400 «départs volontaires» Le numéro un mondial de l’acier ArcelorMittal vise 1.400 «départs volontaires» dans les secteurs non productifs en France au début 2009, a annoncé lundi dernier son DG France Daniel Soury-Lavergne à l’issue d’une réunion avec les syndicats.Ces départs devraient intervenir au «premier trimestre. Ces 1.400 postes font partie des quelque 9.000 que le groupe envisage de supprimer dans le monde, comme il l’a annoncé jeudi dernier. Sur ces 9.000 postes, 6.000 doivent être supprimés en Europe; les 3.000 autres le seront essentiellement aux Etats-Unis, avait-il alors précisé. . Ukraine/Russie: Pourparlers sur le conflit gazierUne délégation de la société ukrainienne Naftogaz doit discuter mardi et mercredi 3 décembre à Moscou avec le géant russe Gazprom du remboursement de la dette gazière ukrainienne et de la conclusion de contrats pour 2009. Ces pourparlers concerneront le remboursement de l’ardoise gazière due à Gazprom ainsi que des contrats sur la livraison de gaz russe à Kiev et son acheminement vers l’Europe via l’Ukraine, dont la conclusion a été empêchée par la dette ukrainienne. Naftogaz doit quelque 2,4 milliards de dollars à Gazprom pour le gaz livré entre septembre et novembre dernier, selon le géant gazier russe. Mais le montant total de la dette continue à faire débat, l’Ukraine contestant certaines des pénalités que veut lui imposer Gazprom pour ses retards de paiement.. Accord sur la réduction de la pollution des voituresLes Européens ont trouvé lundi soir un accord pour obliger les constructeurs automobiles à réduire les émissions de C02 de leurs voitures neuves à partir de 2012, avec des pénalités à la clé, mais qui a été dénoncé comme trop timide par les défenseurs de l’environnement.Ce compromis, qui fait partie des efforts de l’UE pour lutter contre le réchauffement climatique, a été conclu lors de négociations entre les représentants des 27 pays du bloc, ceux du Parlement européen et de la Commission, après plusieurs mois de tractations. . Zone euro: Baisse record des prix à la production Les prix à la production industrielle dans la zone euro ont connu une baisse record en octobre, suite au repli des prix de l’énergie, ouvrant la voie à une nouvelle baisse des taux par la BCE cette semaine, selon des chiffres publiés hier par Eurostat.Dans la zone euro, les prix à la production ont reculé en octobre de 0,8% par rapport à septembre, la plus forte baisse depuis la création de l’indice en 1990, selon les chiffres de l’office européen des statistiques. Sur un an, les prix à la production industrielle restent toutefois en hausse de 6,3% en octobre, après 7,9% en septembre.En septembre, les prix à la production avaient baissé de 0,3% sur un mois, selon le chiffre révisé publié mardi, et augmenté de 6,3% en un an. Dans l’ensemble de l’Union européenne, les prix à la production ont baissé de 1,4% sur un mois. Sur un an, ils restent en hausse de 7,3%.. Aide aux banques: Bruxelles va revoir sa copieLa Commission européenne s’est dite disposée hier mardi à faciliter l’octroi d’aides publiques aux banques en bonne santé pour pouvoir prêter davantage face à la récession, acceptant ainsi d’assouplir ses règles après les critiques de plusieurs gouvernements sur sa rigidité. «Nous avons déjà parcouru du chemin pour résoudre les problèmes des banques. Mais nous devons faire davantage», a déclaré la commissaire à la concurrence, Neelie Kroes, à l’issue d’une rencontre à Bruxelles avec les ministres des Finances de l’UE. «Mon objectif est que la Commission approuve d’ici Noël une série de possibilités d’aides supplémentaires» des pouvoirs publics dans les différents pays de l’UE en faveur des banques, a-t-elle ajouté. Et ce, afin de faire face «à la transmission de la crise (financière) à l’économie réelle».. Les Bourses du Golfe ferment en baisseLes Bourses des monarchies pétrolières du Golfe ont clôturé à la baisse hier mardi, emmenées par le marché saoudien, dans le sillage des principales places mondiales après la confirmation que les Etats-Unis étaient en récession économique.Le Tadawul All-Shares Index (TASI) de la Bourse saoudienne, la plus grande en termes de capitalisation des pays arabes, a plongé de 6% à l’ouverture, avant de se ressaisir pour fermer sur une baisse de 4,33% à 4.588,26 points, avec les 15 secteurs cotés dans le rouge. Le Tasi était tiré vers le bas par les secteurs clés de la pétrochimie et des banques, en recul de 5,6% et 3,8% respectivement. La valeur vedette, Sabic, le géant de la pétrochimie, a perdu 3,4%. Le Kuwait Stock Exchange (KSE), le deuxième grand marché boursier arabe, a perdu près de 1% à 8.763,70 points, affecté par les secteurs des banques et des investissements, en baisse de 2 et 1,7%. Le marché semble avoir ignoré des informations de presse selon lesquelles le gouvernement a donné son feu vert à un fonds spécial de 7,3 milliards de dollars destiné à soutenir la Bourse par l’achat d’actions.. Forum arabo-africain pour les droits de l’HommeUn forum arabo-africain de dialogue sur les droits de l’Homme et la démocratie, présidé par l’ancien secrétaire général de l’ONU Boutros Boutros-Ghali, a été créé hier mardi lors d’une conférence au Caire. La conférence, organisée par l’Unesco et le Conseil national égyptien des droits de l’Homme (CNDH), a notamment pour partenaires l’Union africaine (UA), la Ligue arabe, le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme ainsi que des ONG des deux régions. Ce «forum de dialogue permanent» vise à terme à «formuler des politiques et à développer des programmes viables» pour la défense des droits de l’Homme et de la démocratie, a expliqué Julia Joiner, la commissaire en charge des Affaires politiques de l’UA.Le forum rassemblera des ONG et des institutions nationales des droits de l’Homme. Il se réunira dans les mois à venir pour passer en revue le type d’actions à mener. . Réunion de l’OSCE consacrée à la crise géorgienne Une cinquantaine de ministres des Affaires étrangères va participer cette semaine à une réunion de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) à Helsinki, consacrée entre autres à la crise géorgienne, qui se déroulera sans la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, contrainte d’annuler sa visite.Le Russe Sergueï Lavrov, le Français Bernard Kouchner, l’Allemand Frank-Walter Steinmeier et le Britannique David Miliband devraient en revanche être présents lors de ce conseil ministériel de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe qui se tient jeudi et vendredi 5 décembre dans la capitale nordique.La présidence finlandaise de l’OSCE a été marquée par la guerre russo-géorgienne en Ossétie du Sud en août dernier, crise qui devrait dominer les discussions de même que les questions de sécurité européennes. Lavrov devrait ainsi présenter ce jeudi le projet russe de pacte de sécurité paneuropéen destiné à régler des crises comme le conflit géorgien.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc