×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2762 Le 23/04/2008 | Partager

. Espagne/ crise immobilière: Vente à prix coûtantDernier symptôme de la crise immobilère qui frappe l’Espagne, une association de promoteurs catalans a décidé de mettre en vente 2.000 appartements à prix coûtant pour éviter la cessation de paiement, ont rapporté mardi 22 avril des médias espagnols. L’Association a mis en vente 2.000 appartements autour de Barcelone, entre 100.000 et 200.000 euros, soit 20 à 40% de moins du prix qu’ils comptaient en tirer. Dans un contexte de crise économique, les promoteurs n’arrivent pas à vendre au prix du marché et s’ils n’ont pas la corde au cou, ils veulent éviter de l’avoir prochainement. . Air France-KLM retire son offre sur AlitaliaAir France-KLM a annoncé lundi dernier qu’il retirait son offre de rachat de la compagnie aérienne italienne Alitalia. Objectif: clarifier la «situation juridique» née de l’interruption des négociations entre les deux compagnies depuis le 2 avril dernier. . Le président de Samsung démissionneLe président du groupe sud-coréen Samsung, Lee Kun-Hee, inculpé pour abus de confiance et évasion fiscale dans le cadre d’une enquête sur des faits de corruption présumés, a annoncé hier sa démission. Il est notamment soupçonné d’un transfert de pouvoir illégal à son fils et héritier, Lee Jae-Yong, également dirigeant au sein de Samsung.. Israël rejette tout dialogue avec HamasIsraël a réaffirmé mardi 22 avril être hostile à un dialogue avec les islamistes palestiniens du Hamas, dont le chef en exil Khaled Mechaal a affirmé la veille être prêt sous conditions à reconnaître un éventuel accord de paix israélo-palestinien. «Le Hamas n’a pas changé de position: ce mouvement ne reconnaît toujours pas Israël et n’accepte pas de conclure d’accord de paix», a affirmé un haut responsable du ministère de la Défense, Amos Gilad. «Le Hamas souhaite en fait une période de calme, mais qui pourrait être remise en cause à tout moment si ce mouvement juge que les conditions lui permettent de relancer ses activités terroristes», a ajouté ce responsable. «Toutes les tentatives visant à persuader le Hamas de changer de positions ne peuvent qu’échouer», a poursuivi Amos Gilad, faisant allusion à la tentative de médiation de ces derniers jours entre Israël et le Hamas de l’ancien président américain Jimmy Carter qui s’est entretenu vendredi et samedi derniers avec Khaled Mechaal, installé à Damas.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc