×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:2659 Le 26/11/2007 | Partager

    . Les Emirats pourraient introduire la TVA en 2008 Les Emirats arabes unis, paradis fiscal pour les particuliers et les entreprises, pourraient mettre en place une taxe à la valeur ajoutée (TVA) l’année prochaine, selon le quotidien Gulf News du vendredi dernier. «Nous faisons en ce moment diverses études pour l’introduction de la TVA l’année prochaine», a déclaré au journal Abdoul Rahmane al-Saleh, directeur général des Affaires commerciales au sein des douanes de Dubaï, sans préciser le taux de cette taxe. Les douanes de Dubaï traitent 80% des importations et exportations des Emirats, qui se montent à environ 860 milliards de dirhams (234 milliards de dollars) par an, selon le quotidien anglophone.. L’OCDE: Un système plus flexible pour le yuanLa Chine devrait adopter un système plus flexible pour sa monnaie, le yuan, a estimé vendredi dernier Angel Gurria, le secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Il faut «un système qu’on peut ajuster» pour le yuan, a estimé Gurria en marge d’un congrès bancaire organisé à Francfort.La Chine a un excédent commercial important, a rappelé le secrétaire général de l’OCDE. «Normalement, sa monnaie devrait s’apprécier considérablement mais cela n’arrive pas parce qu’elles achète des dollars et maintient un dollar fort» par rapport à la devise chinoise, a-t-il poursuivi. Depuis plusieurs semaines, la pression monte sur le régime chinois, accusé de profiter d’une monnaie sous-évaluée, qui ne reflèterait pas la vigueur de l’économie du pays et qui bénéficierait à ses exportateurs.. ACP: L’aide européenne menacée de retardLe déblocage de 22 milliards d’euros d’aide européenne aux pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) sur la période 2008-2013 risque d’être retardé en raison de la non-ratification de l’accord de Cotonou révisé. L’UE et 78 pays ACP ont signé en juin 2005 une version révisée de l’accord de Cotonou (2000). Cette version ajoute à l’aspect développement de la coopération entre l’UE et les ACP un important volet politique, avec notamment une série de clauses sur le respect des droits de l’homme et des règles démocratiques. Ces principes doivent guider la façon dont sera utilisé le 10e Fonds européen au développement (FED) qui disposera de quelque 22 milliards d’euros pour la période 2008-2013. Mais l’accord révisé n’a pour l’instant été ratifié que par 46 pays (16 européens sur 27 et 30 ACP sur 78) alors que le texte stipule qu’il faut qu’il soit ratifié par tous les pays européens et au moins 2/3 des ACP pour entrer en vigueur.. Sarkozy plaide pour une taxe carbone européenne Le président français, Nicolas Sarkozy, a une nouvelle fois plaidé jeudi dernier pour l’instauration par l’UE d’une taxe carbone visant les importations des pays industriels qui, comme la Chine, l’Inde ou les USA, ne font pas assez d’efforts en matière d’environnement. «L’Europe doit avoir un message très clair sur ce sujet: si des pays ne font pas d’efforts, leurs produits devront acheter des quotas de CO2 ou payer une taxe en entrant en Europe», a déclaré Sarkozy en recevant à l’Elysée les entrepreneurs du club franco-japonais. Fondé en 1987, le club franco-japonais, coprésidé par les patrons français, Henri Lachmann (Schneider Electric) et nippon Yoshiharu Fukuhara (Shiseido, cosmétiques), réunit 30 membres représentatifs des secteurs industriel et tertiaire des deux pays.. Catastrophes naturelles: 258 millions de victimes par anAu terme des deux dernières décennies, le nombre de catastrophes naturelles liées au climat a été multiplié par quatre. Le constat est dressé par un rapport de l’organisation humanitaire britannique Oxfam publié hier dimanche. Le même rapport estime que le monde doit se préparer à davantage de dérèglements climatiques tout en précisant que les catastrophes touchent le plus durement les pauvres de la planète. Elles sont passées de 120 par an en moyenne au début des années 1980 à quelque 500 par an actuellement. Et le nombre des victimes est en augmentation de 68%. De 174 millions par an entre 1985 et 1994, il est passé à 254 millions entre 1995 à 2004. Rien qu’au titre des neuf derniers mois de l’année 2007, les inondations en Asie ont affecté, à elles seules, 248 millions de personnes, relève le rapport.. Pakistan: Nawaz Sharif rentre au paysAprès huit années passées en exil en Arabie saoudite, l’ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif s’est rendu dimanche au Pakistan. L’AFP qui cite le neveu de l’ex-Premier ministre que l’avion qui le transportait ainsi qu’une quarantaine de proches, pour la plupart des membres de sa famille, est parti de la ville de Médine. Nawaz Sharif avait tenté de rentrer dans son pays le 10 septembre dernier à la faveur d’un jugement de la Cour suprême sur son «droit inaliénable » au retour. Mais il n’avait passé que quatre heures à l’aéroport d’Islamabad avant d’être renvoyé en Arabie saoudite.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc