×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2656 Le 21/11/2007 | Partager

. La belle santé de Clarins nourrit les spéculations d’OPA L’action Clarins s’est envolé à nouveau lundi dernier à la Bourse de Paris, grâce à l’espoir d’une OPA d’un géant mondial du luxe, des cosmétiques, ou même des biens de grande consommation, sur le groupe familial qui affiche un brillant parcours boursier sur 5 ans mais s’essouffle. Depuis six mois, les rumeurs d’OPA se succèdent. Les noms de L’Oréal, leader mondial du secteur, ou du groupe de luxe PPR, reviennent le plus souvent. L’acquéreur éventuel devra débourser entre 3 et 3,4 milliards d’euros pour que la famille dise oui, estiment les analystes du Crédit Mutuel. Le leader mondial n’a cependant pas dit son dernier mot. Depuis un an, il met les bouchées doubles, au plan commercial, pour retrouver son statut de «valeur de croissance», portée par le dynamisme de la demande mondiale de cosmétiques.. La Fiat 500 élue «voiture de l’année 2008» La petite voiture urbaine Fiat 500 a été élue «voiture de l’année 2008» par un jury de 58 journalistes représentant 22 pays européens, a annoncé le constructeur lundi dernier dans un communiqué. La Fiat 500 a obtenu 385 points, devançant la Mazda 2 (325) et la Ford Modeo (202). Le concours s’adresse aux voitures commercialisées dans l’année sur au moins cinq marchés européens, rappelle Fiat. Sept finalistes avaient été retenus: outre les trois premiers, il s’agissait des Kia Cee’d, Nissan Qashqai, Mercedes Classe-C, Peugeot 308. Lancée le 4 juillet dernier, la nouvelle Fiat 500 a enregistré plus de 105.000 commandes en 4 mois en Italie et en France, indique le groupe. La commercialisation est en cours dans le reste de l’Europe.. Rolls-Royce va investir dans deux nouvelles usinesLe motoriste britannique Rolls-Royce a annoncé hier qu’il allait investir un total de 150 millions de livres sur neuf ans dans la création de deux nouvelles usines de moteurs d’avions, qui seront situées à Singapour et dans l’état américain de Virginie.La compagnie a expliqué dans un communiqué qu’elle voulait ainsi «étendre sa présence dans le monde» et «investir dans de nouvelles capacités de production pour faire face à une demande croissante».La future usine de Singapour, située dans le nord de la cité-Etat, produira notamment des moteurs Trent développés pour le Boeing 787 «Dreamliner» et l’Airbus A350 XWB. L’usine de Virginie produira, quant à elle, des moteurs RB282 destinés à équiper certains avions d’affaires du constructeur français Dassault. . Opep: Prochain sommet en Libye Le prochain sommet de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) aura lieu en 2012 en Libye, a annoncé lundi dernier le ministre algérien de l’Energie et des Mines Chakib Khelil. Celui-ci a indiqué que le prochain sommet examinerait la question, restée en suspens à Riyad, après le troisième sommet qui s’est achevé dimanche, du choix de la monnaie de compte de l’Opep.. Les fusions et acquisitions vont se poursuivreLes opérations de fusions et acquisitions, qui ont atteint un niveau record en 2007, devraient se poursuivre malgré la détérioration des conditions financières, mais les rachats par endettement (LBO) seraient plus rares, selon une étude d’UBS.Les annonces de fusions-acquisitions ont atteint un niveau record en 2007, alors que l’année n’est pas encore terminée, selon les calculs d’UBS. L’activité a augmenté de 42% à 3.900 milliards de dollars au cours des 3 premiers trimestres de l’année, un record en termes de volumes. Toutefois, le nombre d’annonces a ralenti au troisième trimestre, «à cause de la détérioration des conditions économiques américaines et d’un appétit pour le risque diminué» après la crise américaine des crédits immobiliers à risque, précise UBS dans une étude intitulée «Fusions et acquisitions: toujours d’actualité». Ce sont les opérations de rachat par effet de levier, dites LBO (Leverage buy-out), qui ont le plus souffert de la crise, la valeur des opérations annoncées par les sociétés d’investissement plongeant de 68% par rapport au 2e trimestre. Elles représentent cette année 20% des annonces de fusions-acquisitions.. La hausse du pétrole et de l’alimentation inquiète Trichet Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a estimé le 19 novembre que la hausse des prix du pétrole et des produits alimentaires menaçait la croissance économique mondiale, actuellement légèrement inférieure à 5%. «La croissance mondiale semble continue et évolue à un rythme qui reste encourageant», a-t-il déclaré à des journalistes au Cap, sud-ouest de l’Afrique du Sud, après une réunion de dirigeants de banques centrales. Mais «partout les risques sont à la hausse. Cela vient bien sûr du risque d’une possible nouvelle augmentation des prix du pétrole, des produits de base et de la nourriture», a-t-il ajouté. . La sécurité doit accompagner le développement en EuropeL’UE a fait un pas le 19 novembre pour tenter de mieux coordonner ses politiques de développement et de sécurité dans les pays pauvres, en réunissant pour la première fois ses ministres de la Défense et du Développement. Lors de cette réunion, les 54 ministres européens ont tracé les grandes lignes de cette nouvelle coopération, en se basant sur cette maxime: «il ne peut y avoir de développement durable sans paix et stabilité, et il ne peut y avoir de paix durable sans développement».Ils recommandent notamment la «planification stratégique» coordonnée des missions dans les pays en développement entre ces deux branches de l’action extérieure de l’UE.. Virement: Le projet Sepa sur les rails Les banques européennes seront fin prêtes au début de 2008 pour la mise en place de l’espace unique de paiements en euro (SEPA). Il doit faciliter les virements scripturaux entre pays européens. La mise en oeuvre du Sepa doit se faire progressivement, entre le 1er janvier 2008 et 2010. Il permettra à terme à tous les résidents d’effectuer des paiements de détail en euro aussi facilement, avec la même sécurité et au même coût dans toute l’Europe qu’à l’intérieur d’un pays aujourd’hui. «Le projet Sepa est bien engagé», a déclaré Gertrude Tumpel-Gugerell, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) dans un discours prononcé lors d’une conférence à Francfort. En revanche, elle ne voit toujours pas de «stratégie claire à long terme» concernant une harmonisation des cartes de paiements dans le cadre du Sepa. Elle a mis l’importance du Sepa en parallèle avec celle de l’introduction des pièces et des billets en euro en 2002. Le projet rassemble les Etats membres de l’Union européenne, ainsi que la Norvège, le Liechtenstein, l’Islande et la Suisse. . Régulation: Les fonds d’investissement British s’organisent L’association britannique des fonds d’investissement et du capital-risque (BVCA) a annoncé, le 19 novembre, la création d’un groupe de travail chargé de mettre en oeuvre des mesures d’autodiscipline et de transparence. Le groupe de travail sera composé de 5 membres, dont deux issus de fonds d’investissement, assurant ainsi que cet organisme agira de manière indépendante. Sir David Walker a été chargé il y a plusieurs mois par les fonds d’investissement d’établir des propositions de réformes volontaires sur fond d’accusations de manque de transparence.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc