×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2653 Le 16/11/2007 | Partager

. Algérie: L’armée contre Al QaïdaL’armée algérienne est sur le «chemin de la victoire» contre la Branche armée d’Al Qaïda au Maghreb islamique (BAQMI). C’est ce qu’a déclaré Louis Caprioli, spécialiste de la lutte antiterroriste. «Al Qaïda au Maghreb a faibli. Avant, ses groupes étaient répartis dans toutes les régions. Aujourd’hui, ils sont concentrés dans des régions précises. Ils sont confrontés périodiquement aux opérations de l’armée», a-t-il précisé. Caprioli est depuis mai 2004 conseiller à Geos, société spécialisée dans la prévention et la gestion des risques. Il a précisé que le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) s’était rallié au réseau terroriste d’Oussama ben Laden et rebaptisé BAQMI pour éviter de disparaître. . Iran/offensive: Les militaires US réticentsLes hauts dirigeants militaires américains affichent une position moins belliqueuse envers l’Iran que le président George W. Bush. Ils tentent plutôt de dissiper les craintes d’une action militaire imminente contre Téhéran. Bush a agité le chiffon rouge le mois dernier en évoquant le risque d’une «Troisième Guerre mondiale» si l’Iran parvenait à fabriquer des armes nucléaires.. USA/Irak: Un budget partiel votéLa Chambre des représentants à majorité démocrate a adopté mercredi dernier un texte de loi portant sur un financement partiel à hauteur de 50 milliards de dollars des opérations militaires en Irak et en Afghanistan et lié à un retrait des troupes.. NYSE Euronext: Nouveau DG La place boursière NYSE Euronext a annoncé mercredi dernier la nomination de Duncan Niederauer au poste de directeur général en remplacement de John Thain, qui vient d’accepter la fonction de PDG proposée par la banque d’affaires Merrill Lynch. Cette nomination sera effective au 1er décembre, est-il indiqué, date à laquelle Thain prendra officiellement ses fonctions chez Merrill Lynch. Niederauer est actuellement le président non exécutif et co-directeur opérationnel du groupe gérant la Bourse de New York et plusieurs Bourses européennes, dont celle de Paris.Agé de 48 ans, Niederauer est relativement jeune pour le poste. Il est aussi un nouveau venu au sein du groupe: il est arrivé en avril, par rapport à d’autres dirigeants issus, eux, des rangs d’Euronext, la place boursière pan-européenne avec laquelle le NYSE a fusionné cette année pour donner naissance à la première Bourse mondiale. Tout comme John Thain, c’est un ancien de la banque d’affaires Goldman Sachs, où il a gravi plusieurs échelons depuis 1985, avant d’intégrer NYSE Euronext.. Zurich Financial Services cible les pays émergents Le groupe d’assurance suisse Zurich Financial Services (ZFS), qui a publié jeudi 15 novembre de solides résultats, cible désormais les pays émergents pour renforcer ses activités, face à un marché européen saturé. «Nous avons réalisé d’excellents résultats sur 9 mois (...) qui nous permettent de rester performant dans un marché compétitif», s’est réjoui le directeur financier Dieter Wemmer, lors d’une conférence de presse téléphonique. ZFS, numéro 9 mondial du secteur, a dégagé entre janvier et septembre un bénéfice net en hausse de 25% à 4,16 milliards de dollars (2,83 milliards d’euros), dépassant les prévisions des analystes qui tablaient sur un profit net de seulement 3,88 milliards.. Réformes du FMI et de la BM au menu du G20 Les nouveaux patrons de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI) devraient à nouveau être appelés à réformer leurs institutions lors de la réunion des grands argentiers des vingt premières économies mondiales, ce week-end en Afrique du Sud. Dominique Strauss-Kahn (France), qui vient de prendre la tête du FMI, et Robert Zoellick (Etats-Unis), en fonction depuis juillet à la BM, participeront pour la première fois à une table ronde avec les ministres des Finances et les représentants des banques centrales des membres du G20. Au côté de grandes puissances comme les Etats-Unis, l’Allemagne et le Japon, le G20 compte plusieurs puissances émergentes dont l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud. Selon ces dernières, le FMI et la BM ne prennent pas suffisamment en compte les demandes des pays en développement.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc