×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2644 Le 02/11/2007 | Partager

. Télécoms: Vers une autorité européenne de régulationLa création d’une autorité européenne des télécoms est justifiée, car les régulateurs nationaux ne sont pas assez indépendants des gouvernements et ne gèrent pas bien les questions transfrontalières, a estimé mercredi dernier un porte-parole de la Commission européenne. «On voit trop souvent des régulateurs nationaux de télécoms influencés par leur gouvernement, ou trop proches des opérateurs nationaux», a indiqué Martin Selmayr, le porte-parole de la commissaire à la Société de l’information Viviane Reding. «Nous voulons nous assurer que ces régulateurs sont plus indépendants et que, quand il y a un problème transfrontalier, ils travaillent davantage en coopération», a-t-il poursuivi. «C’est pourquoi la commissaire Reding prévoit de proposer une autorité européenne du marché des télécommunications, qui soutiendra la Commission européenne». Le porte-parole réagissait à une tribune du président du régulateur britannique Ofcom, Ed Richards, qui a critiqué l’augmentation des pouvoirs de la Commission et la création d’un «nouveau super-régulateur». «Une centralisation de pouvoirs à Bruxelles, plus une nouvelle bureaucratie européenne, ne sont pas la bonne réponse», a écrit Richards dans le Financial Times, suggérant à la Commission de travailler plutôt davantage avec une structure déjà existante, l’ERG qui rassemble les 27 régulateurs de l’UE.. Vaste opération européenne contre les milieux pédophilesUne vaste opération de police contre les milieux pédophiles, qui vise près de 2.500 personnes dans un grand nombre de pays de l’UE dont la France, a été lancée depuis lundi dernier. En France, ce sont 25 personnes qui ont été interpellées et entendues sur l’ensemble du territoire. Du matériel, notamment informatique, a été saisi, aussi bien en France que dans les 26 autres pays de l’UE où l’opération, baptisée «Koala», a donné lieu à des interpellations et perquisitions. Cette opération constitue l’aboutissement d’une affaire qui avait éclaté en Australie en 2006.. Asie: Le pétrole dépasse les 96 dollars le barilLe prix du baril de brut de pétrole a dépassé les 96 dollars hier dans les échanges électroniques en Asie, atteignant un record de 96,24 dollars après le nouvel abaissement par la Réserve fédérale américaine (Fed) de son principal taux directeur d’un quart de point à 4,50 % et l’annonce d’une forte chute des stocks de brut aux Etats-Unis. Après avoir atteint un record historique à 96,24 dollars, le baril de «light sweet crude» pour livraison en décembre redescendait à 95,64 dollars, soit 1,11 dollar de plus que son prix à New York mercredi soir. Les prix du Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre ont également effacé leur record de la veille en se hissant jusqu’à 91,62 dollars, pour s’échanger ensuite à 91,54 dollars le baril, en hausse de 91 cents.. Biocarburants: Le Brésil rejette la proposition de l’ONU Le Brésil ne veut pas d’un moratoire sur la production des biocarburants, a souligné son ministre des Affaires étrangères, Celso Amorim, rejetant ainsi la proposition du Rapporteur spécial de l’ONU, Jean Ziegler, sur le droit à l’alimentation. Interrogé lors d’une conférence de presse, au cours d’un bref passage à Genève, Celso Amorim a indiqué que 0,4% seulement du territoire brésilien est consacré à la production de biocarburants. Dans son rapport à l’Assemblée générale de l’ONU, Jean Ziegler a proposé aux Etats d’observer un moratoire de 5 ans sur les biocarburants. Ce qui devrait permettre, selon lui, d’en analyser les effets sur les marchés agricoles ainsi que sur l’alimentation des plus pauvres et aussi de développer de nouvelles technologies. Pour Ziegler, les biocarburants aggravent la sous-alimentation dans le monde et réduisent sensiblement les terres agricoles consacrées à l’agriculture et aux cultures maraîchères.. Afrique/Internet: 38 milliards d’euros d’investissements Plusieurs pays africains et des institutions internationales ont promis d’investir plus de 38 milliards d’euros pour accélérer l’accès à Internet sur le continent, a annoncé mercredi dernier l’Union internationale des télécommunications (UIT). Ces engagements ont été pris lors d’une conférence internationale sur le développement de l’Internet en Afrique, intitulée «Connecter l’Afrique» et qui s’est déroulée en début de semaine à Kigali. Les participants à la conférence se sont engagés à connecter toutes les capitales africaines et les grandes villes grâce aux infrastructures des technologies de l’Information (ICT) et à renforcer les connections avec le reste du monde d’ici 2012. «D’ici 2015, les services des technologies de l’information seront étendus à tous les villages africains», affirme le communiqué.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc