×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2643 Le 01/11/2007 | Partager

. La testostérone, mauvaise pour la conduite! N’en déplaise au cliché qui prétend le contraire, mais les femmes conduisent mieux que les hommes: c’est le résultat auquel est parvenu une équipe universitaire allemande qui a étudié la question à la loupe pendant 2 ans dans la région de Poméranie (nord-est). D’après cette étude réalisée par des chercheurs de l’université de Greifswald, les hommes provoquent 3,5 fois plus d’accidents que les femmes, sauf dans la tranche d’âge des plus jeunes (18-25 ans), où là, les jeunes femmes ont plus d’accidents. L’étude indique, entre autres, que les femmes sont nettement moins grièvement blessées quand elles ont un accident, que les hommes ont plus d’accidents hors des villes et sur de longues distances, et les femmes davantage dans les agglomérations. S’encastrer dans un arbre apparaît comme une spécialité masculine, «qui provoque normalement les accidents les plus graves, souvent mortels», souligne l’étude: «dans seulement un accident de ce type sur 20, c’est une femme qui est au volant». Autres spécificités de la conduite virile: le refus de priorité et le dépassement des limites de vitesse, expliquent les chercheurs, qui font le distinguo entre les conduites «offensive» et «défensive». . Le voleur laisse son portraitUn voleur d’appareil photo numérique a été confondu par la police dans le Connecticut (nord-est des Etats-Unis) après s’être lui-même pris en photo avec un appareil de démonstration. Les images de vidéosurveillance du magasin où le vol s’est produit montrent un homme qui se prend en photo avec un appareil de démonstration, puis qui le repose avant de s’enfuir avec un autre modèle, raconte le Hartford Courant Newspaper. La police locale, qui n’a eu ainsi aucun mal à identifier l’auteur du forfait, a été contactée par les producteurs d’une émission comique de télévision, qui envisagent de faire entrer le voleur dans leur rubrique des «criminels les plus débiles».. Festival de cinéma d’horreur… dans un cimetière L’écran est installé sur le mur du crématorium, les retardataires assis sur les pierres tombales: ainsi va le 1er festival de cinéma d’horreur organisé dans le cimetière de Tlalpan à Mexico. «Les autres», un film d’horreur avec Nicole Kidman, ouvre le cycle qui coïncidera avec le jour des morts fêté au Mexique le 2 novembre. Près de 300 spectateurs, assis sur des chaises placées au milieu d’une allée de tombes et de caveaux familiaux, vont profiter des séances de projection.Les Mexicains ont une relation particulière avec la mort. Chaque année, ils vont dans les cimetières avec des offrandes, de la nourriture et des vêtements qui étaient du goût du défunt. Parfois, ils y jouent de la musique et dansent.. Une chaîne «deuil» bientôt en AllemagneUn entrepreneur allemand compte lancer d’ici la fin de l’année la première chaîne de télévision dédiée au deuil et aux funérailles, avec de courts films sur les cimetières et la diffusion payante de faire-part de décès. «Nous estimons pouvoir nous lancer d’ici la fin de l’année», a déclaré Wolf Tilmann Schneider, initiateur du projet et futur patron de la chaîne qui cherche à réunir les derniers financements. «Grâce à cette chaîne, les gens auront la possibilité de s’informer de façon anonyme, discrète et sérieuse» sur les modalités d’enterrement, selon Kerstin Gernig de l’Association des entrepreneurs de pompes funèbres, qui est associée au projet. Diffusée par satellite et sur Internet à raison de 3 à 4 heures par jour, la chaîne diffusera des reportages sur les pompes funèbres, sur les plus beaux cimetières. Pour quelque 2.000 euros, plus TVA, les clients pourront passer des photos de défunts sur fond de musique, accompagnées de lecture de courts textes à leur mémoire.. Les écureuils du New Jersey bons pour la casseroleLes mangeurs d’écureuils du New Jersey (est) peuvent se lécher les babines: l’agence de protection de l’environnement (EPA) a déclaré mardi dernier le petit rongeur bon pour la casserole. La consommation d’écureuils avait été interdite au New Jersey en début d’année car, à l’issue d’analyses, il apparaissait que leur chair contenait trop de plomb et d’autres métaux toxiques. Mais tout est rentré dans l’ordre, a assuré l’EPA tout en recommandant aux amateurs de ne pas consommer d’écureuils plus de deux fois par semaine. Selon des responsables de l’EPA, les résultats alarmants des analyses faites sur la chair d’écureuil en début d’année étaient erronés. Le Bureau de la pêche et du gibier du New Jersey décrit l’écureuil comme un mets «de bonne chère» et propose des recettes d’écureuils en soupe, au barbecue ou à l’étouffé.. Une église déplacée en 8 joursUne église allemande vieille de 750 ans est arrivée mardi dernier à bon port, au terme d’un déménagement spectaculaire par la route - un voyage de 12 km en huit jours. L’édifice, de 20 m de haut et 14,5 m de long pour un poids de 660 tonnes, a été déménagé de Heuersdorf, au sud de Leipzig (est), à Borna pour laisser le champ libre à des travaux d’extraction de lignite de la société minière Mibrag. «Le transport s’est déroulé sans incidents», selon Regina Messinger, qui a dirigé l’opération.Séparé de ses fondations, le bâtiment a été placé sur deux plateformes roulantes pour accomplir le périple qui a inclus le franchissement de deux rivières, et le passage entre deux maisons avec une marge de manoeuvre de 4 centimètres.Environ 200 personnes ont été mobilisées pour l’opération, d’un coût de 3 millions d’euros. Après des années de bataille judiciaire, les 59 habitants de Heuersdorf ont également été contraints de plier bagage pour aller s’installer dans des villages voisins.. Un tableau de valeur dans un canapé Une étudiante allemande a eu une heureuse surprise en dépliant le canapé-lit qu’elle venait d’acheter aux puces pour 150 euros: s’y trouvait une peinture vénitienne du début du XVIIe siècle, qui a été vendue 19.200 euros aux enchères. «J’ai ouvert le canapé et il y avait ce tableau. J’ai compris que c’était quelque chose de valeur mais je ne pensais vraiment pas en tirer autant», a déclaré Ulrike Eisenhardt, 22 ans.Le tableau était enroulé dans de vieux chiffons. Après avoir fait des recherches sur Internet, la jeune femme a chargé son grand-père de faire expertiser le petit tableau par l’intermédiaire d’une émission de télévision spécialisée. La toile, intitulée «La préparation de la fuite en Egypte» et attribuée à l’école du peintre vénitien Carlo Saraceni, a été estimée dans un premier temps à une somme comprise entre 5.000 et 7.000 euros. Mais, mise aux enchères samedi dernier à Hambourg (nord), elle a finalement été vendue pour 19.200 euros, a précisé la maison de vente Ketterer Kunst à Hambourg, ville dont est originaire l’étudiante chanceuse.. Des ânes font office de camions poubelles Une petite ville de Sicile (sud de l’Italie) a remplacé les camions poubelles par des ânes, afin de rendre le ramassage des ordures non seulement plus écologique et plus économique, mais aussi plus efficace, annonce la commune sur son site Internet. Six ânes remplacent depuis février dernier les 4 camions poubelles de Castelbuono, une ville de 10.000 habitants située dans la province de Palerme.«En remplaçant les moyens de transport qui consomment du carburant polluant par des ânes... nous faisons des économies, mais nous contribuons surtout à rendre le monde plus propre», se félicite le maire de Castelbuono, Mario Cicero, dans un communiqué. Un âne coûte en effet environ 1.200 euros à l’achat, plus 2.000 euros par an pour la nourriture et l’entretien, contre 30.000 euros pour un camion poubelle auxquels il faut ajouter entre 7.000 et 8.000 euros d’entretien par an, souligne-t-il.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc