×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internatinales

    Par L'Economiste | Edition N°:2424 Le 18/12/2006 | Partager

    . Suède: Fissure dans l’Etat-Providence En Suède, une loi veut réduire les indemnités, qui s’élèvent aujourd’hui à 90% de l’ancien salaire. Concocté par le gouvernement néolibéral élu en septembre, le projet sera soumis au vote le 20 décembre et pourrait entrer en vigueur dès janvier 2007. Le gouvernement veut réduire le niveau de l’assurance chômage pour remettre «tout le monde au boulot». A partir de 2007, les demandeurs d’emploi ne seront indemnisés qu’à hauteur de 80 % de leur ancien salaire pendant les deux cents premiers jours de chômage. Puis ils ne percevront plus que 70 %, et 65 % à partir du 300e jour. En outre, les plafonds de l’assurance seront rabaissés. Et les Suédois devront travailler plus et plus longtemps pour percevoir la totalité de leurs indemnisations.. Le groupe allemand TUI supprimera 3.600 emploisPour enrayer la baisse de ses résultats, le groupe allemand TUI, leader européen du secteur du tourisme, vient d’annoncer un programme de réduction de ses coûts portant sur 250 millions d’euros d’ici à 2008. Ce qui se traduira par 3.600 suppressions d’emplois. L’entreprise souffre de la concurrence des compagnies à bas coûts et des agences de voyage en ligne.Les restructurations devraient toucher principalement les filiales étrangères du groupe. L’essentiel des suppressions d’emplois portera sur la Grande-Bretagne. En Allemagne, 400 emplois seront supprimés. En France, c’est surtout la compagnie aérienne Corsair qui sera visée. Dans la division de transport maritime, également en difficulté, le groupe a décidé de se séparer d’un terminal de port à Montréal, ainsi que de quelques petits navires.. France Telecom: 22.000 emplois en moins d’ici à 2008 Vaste plan de restructuration à France Telecom. L’opérateur compte supprimer 22.000 emplois d’ici à 2008 et embaucher 6000 personnes dans le même temps, soit 16.000 suppressions nettes. Ainsi 9.400 de ces départs seront effectifs fin décembre, soit 45% du plan annoncé en février par le groupe. Quelque 6.000 personnes supplémentaires partiront en 2007 et autant en 2008. France Telecom mettra en place en 2007 et 2008, un dispositif dénommé Temps partiel avant retraite. Il permettra un départ à la retraite anticipé aux mères de 3 enfants ayant 15 années d’ancienneté et aux salariés dont la «pénibilité» du travail est reconnue. Ce dispositif vise une population de 4.000 personnes. L’opérateur a également prévu d’embaucher 6.000 personnes supplémentaires, dont 2.000 en 2006, ce qui permettra d’atteindre l’objectif de 16.000 suppressions nettes d’emploi en 3 ans en France. Ces précisions ont été données, alors que, depuis cet automne, le groupe subit une double attaque, sur le front syndical comme en Bourse.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc