×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1665 Le 18/12/2003 | Partager

. Justice: Bouzoubaâ répliqueMohamed Bouzoubaâ, ministre de la Justice, a affirmé qu’il n’existe aucune tension entre son département et le corps de la Magistrature. «Ce qui a été rapporté dernièrement sur un éventuel tollé dans le paysage de la magistrature, est artificiel», a indiqué le ministre dans une intervention au Parlement. En outre, il a estimé que cette campagne vise à «influencer la marche normale» des procès intentés à des parrains de la drogue et à leurs complices, après la prise de mesures nécessaires pour préserver l’appareil judiciaire et les magistrats honnêtes. S’agissant des poursuites engagées contre un magistrat, membre du Conseil supérieur de la magistrature, le ministre a précisé que ces poursuites ont eu lieu sur la base des transgressions professionnelles commises par ce magistrat, ajoutant qu’elles ont été décidées après consultation des membres dudit Conseil, nommés en vertu de la loi et des dispositions du statut des magistrats. . Inondations : Mesures d’urgences Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport a indiqué que le gouvernement a pris une série de mesures urgentes destinées à faire face aux dégâts causés par les inondations survenues dans certaines provinces du Royaume entre le 17 novembre et le 9 décembre dernier. Répondant à une question orale à la Chambre des Conseillers, le 16 décembre, Ghellab a ajouté que les travaux entrepris par les services de son département sur les points endommagés ont permis, dans un délai de moins de trois jours, d’ouvrir la majorité des routes qui ont été coupées. Ces inondations qui ont touché en particulier les provinces d’Al Hoceima, Nador, Chefchaouen et Khénifra ont engendré 77 fermetures dans neuf routes nationales, 12 routes régionales et 21 provinciales.Il a en outre indiqué que son département a augmenté l’installation des panneaux de signalisation et des kits de sécurité routière. De même qu’il a pris un ensemble de mesures visant à interdire et à dévier la circulation sur les points endommagés.. Le Maroc apporte tout son soutien à l’initiative de Genève Yasser Abd Rabbo, et Yossi Beilin, les deux instigateurs de l’initiative de Genève, ont mis en exergue le soutien apporté par SM le Roi Mohammed VI à cette initiative. Abd Rabbo, ancien ministre palestinien de l’Information, a affirmé, à l’issue de l’audience que lui a accordée SM le Roi, que le Souverain a mis l’accent sur la nécessité de soutenir tous les efforts de paix au Proche-Orient et le plan de règlement lancé à Genève. En outre, il a réaffirmé la disposition du Maroc à déployer tous les efforts pour l’aboutissement de ce plan de règlement qui ouvrira la voie à une paix juste et équitable pour les peuples palestinien et israélien. Pour sa part, Yossi Beilin, ex-ministre israélien de la justice, a qualifié l’audience royale de «très positive», ajoutant avoir écouté l’avis du Souverain concernant le plan de paix de Genève. . Le code de procédure pénale en discussionLes dispositions du nouveau Code de procédure pénale est le thème d’une journée d’études qui se tiendra le vendredi 26 décembre à la Cour d’appel de Fès, à l’initiative de la commission culturelle des magistrats des tribunaux de Fès.Cette journée a pour objectif de débattre des apports de cette nouvelle loi, notamment en matière de consécration de l’Etat de droit et de préservation des principes fondamentaux des droits de la défense et du jugement équitable.Le programme comporte, entre autres, des communications sur les nouvelles dispositions du Code, les principes des droits de l’homme et du jugement équitable, l’état de flagrant délit et l’investigation préliminaire entre l’autorité du ministère public et la compétence des officiers de la police judiciaire.. Les protocoles du partenariat maroco-français paraphéLe Maroc et la France ont paraphé, hier 17 décembre à Rabat, les protocoles administratif et financier annexes à la convention de partenariat pour la coopération et le développement, signée entre les deux pays le 25 juillet dernier.Ces protocoles, signés par le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Taïb Fassi Fihri, et l’ambassadeur de France au Maroc, Frédéric Grasset, fixent les modalités d’application de l’accord nouvellement conclu entre les deux pays et «définissent les moyens en personnels et les outils de la coopération et de l’action culturelle bilatérale». Outre les volets de la coopération culturelle, scientifique et technique classique, cet accord couvre également de nouveaux domaines, tels la modernisation du secteur public, la réhabilitation de l’espace rural, le développement humain durable, l’intégration de la femme dans l’effort de développement, la valorisation des ressources humaines et la promotion des réseaux d’entreprise, en particulier les PME.. Le CCDH à Paris: Une délégation du Conseil Consultatif des Droits de l’Homme (CCDH), conduite par Omar Azziman, président du CCDH, a participé, les 10 et 11 décembre à Genève, à une table-ronde sur le thème «les principes de Paris : une réflexion», organisée par le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.Lors de cette rencontre, organisée à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme et du 10ème anniversaire de l’adoption des «principes de Paris», plusieurs des principes qui régissent les Institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’homme ont fait l’objet d’exposés et de débats axés sur les thèmes de «la promotion des droits de l’homme», «les relations avec les ONG et les instances internationales des droits de l’homme», «les relations avec le pouvoir, le parlement, le judiciaire». Les institutions nationales et les ONG participantes ont présenté, lors de cette rencontre, leurs points de vue sur les thèmes inscrits à l’ordre du jour et ont participé aux discussions, qui ont permis un échange fructueux des expériences. . Oujda: Un marché de gros dédié au poisson La Commune urbaine d’Oujda et l’Office national des pêches ont convenu, mardi dernier, de la création d’un marché de gros de poisson. Ce projet, qui sera édifié sur un terrain relevant du domaine municipal, vise la promotion de la consommation locale de poisson. La création de ce marché de gros répond aussi au souci d’assurer la vente et la commercialisation du poisson dans les meilleures conditions. . Tétouan: Formation pour les ONGLe Centre des droits des migrants, relevant du ministère des Droits de l’homme, a organisé hier, une session de formation au profit des ONG du Nord concernées par les questions de migration. La rencontre avait pour thème “Les instruments internationaux et nationaux pour la défense des droits de l’hommes”. L’objectif était de sensibiliser sur les droits des migrants.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc