×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:3380 Le 11/10/2010 | Partager

. Bonnes performances pour TangerMed Chiffres satisfaisants pour Tanger-Med. En effet, le port a réalisé, durant le 3e trimestre, un trafic cumulé de conteneurs de 1,443 millions d’EVP (Equivalent vingt pieds), en progression de 55% par rapport à la même période de l’année précédente. L’activité a confirmé le dynamisme du trafic conteneurisé observé depuis le début de l’année 2010, lié notamment à la reprise de l’activité maritime internationale, indique un communiqué de l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA). Au titre de ce 3e trimestre, TangerMed a traité un trafic global de 6,7 millions de tonnes, en augmentation de 28% par rapport au second trimestre et de 100% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette hausse a été tirée par le trafic conteneurisé, qui s’est établi à 574.460 EVP, marquant une progression de 25% par rapport au second trimestre et de près de 67% par rapport à la même période de 2009. Il faut dire que cette progression de l’activité conteneurs s’inscrit dans la dynamique de montée en puissance de TangerMed. Elle traduit également la bonne performance des lignes maritimes Asie-Europe et Asie-Afrique de l’Ouest desservant le port et qui totalisent près de 70% du trafic. Par ailleurs, l’activité roulier du port a enregistré le traitement de 25.298 unités de TIR durant ce trimestre. Elle a ainsi connu une progression de 147% par rapport à la même période de l’an passé, compte tenu du transfert vers le port de la totalité du trafic TIR sur le Détroit.Le chiffre d’affaires de l’Autorité portuaire de TangerMed s’est établi à 199,4 millions de dirhams, marquant ainsi une évolution de près de 110% par rapport à la même période de l’exercice 2009, principalement en raison de l’ouverture de TangerMed passagers.. Safi: Un programme pour les jeunes déscolarisés L’Agence américaine pour le développement international (USAID/Maroc) organise, le mardi 26 octobre 2010 à Safi un séminaire pour le lancement régional du projet «Education de base des jeunes déscolarisés (Yedi)». L’objectif du séminaire est de présenter les différentes composantes de Yedi (Youth education development initiative) aux autorités de la région de Doukkala-Abda, aux organisations qui servent les jeunes et à d’autres partenaires potentiels des secteurs public et privé. Doté d’une enveloppe budgétaire globale d’environ 10,8 millions de dollars et d’une durée de quatre ans (2010-2014), Yedi est une initiative de la coopération bilatérale entre le Maroc et les Etats-Unis qui vise à renforcer les capacités des organisations servant les jeunes et à fournir aux jeunes déscolarisés de moins de 15 ans une éducation de base pertinente et de qualité. L’objectif est aussi de permette à ces jeunes d’intégrer le marché de l’emploi et la vie sociale.. Rabat: Un master en épidémiologie de santé publiqueLe ministère de la Santé s’intéresse de près aux sciences épidémiologiques. En effet, un nouveau master, intitulé «Epidémiologie de Santé publique» vient d’être lancé, jeudi à Rabat, au sein de l’Institut national d’administration sanitaire (Inas). C’est le résultat d’une collaboration avec la fondation la Caixa et la fondation clinique de Barcelone. L’objectif est de créer un réseau de qualité hautement performant pour contrôler les maladies et riposter aux épidémies. Il est question de former 160 épidémiologistes dans les sept prochaines années, permettant ainsi au Maroc de récupérer son retard en matière de sécurité sanitaire et de relever les défis que posent les nouvelles maladies et les aléas environnementaux.Une telle formation nécessite la mise en place de moyens importants, dont des systèmes d’informations efficaces, des outils de calculs puissants et une diversification scientifique très large. A ce titre, le Maroc compte profiter de l’expertise de ses collaborateurs en ce domaine. Le programme de formation fera appel à des professeurs de deux universités catalanes et le centre de prévention et de contrôle de maladies d’Atlanta mettra des experts à la disposition de l’Institut.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc