×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:2649 Le 12/11/2007 | Partager

. 4 entreprises décrochent le label CGEM Elles sont quatre entreprises à avoir obtenu le Label CGEM de responsabilité sociale: Eramedic, LGMC Industries, Stokvis Nord Afrique et Lafarge Maroc. Rappelons que c’est en juin 2006 que la CGEM s’était engagée à définir et mettre en place un label conférant à ses adhérents respectueux des principes de bonne gouvernance des avantages spécifiques auprès d’organismes institutionnels et financiers.. Sage crée une filiale au MarocLe 3e éditeur mondial des applications de gestion pour entreprise a annoncé vendredi dernier la création de sa filiale à Casablanca. Cette implantation a été effectuée par le rachat de l’activité de réédition de son offre assurée par Editinfo. Grégory Desmot dirigera Sage Maroc. Il prendra ses fonctions le mois prochain.. Train: Juste le transport, pas la place«Je vous vends le transport, mais je ne vous garantis pas de place dans le train». C’est la recette marketing de l’Office national marocain des chemins de fer (ONCF). Aux heures dites de pointe sur l’axe Kénitra-Casa-Kénitra et de manière récurrente, des centaines de voyageurs font le trajet debout, que ce soit en première, et surtout, en deuxième classe. Harcelés par les passagers, les contrôleurs sont débordés et sont incapables (car mal préparés) de gérer ces réclamations. Et dire que l’ONCF veut nous «faire aimer le train»!. Oriental/formation: La pratique fait défautFormer des profils adaptés aux métiers émergents et la lutte contre le chômage demeurent une préoccupation majeure dans l’Oriental. «Souvent, la formation est en déphasage avec les besoins du marché», souligne Mohamed Dine, directeur de l’institut Work Center. Pourtant, la région est lancée dans de grands projets structurants qui touchent divers domaines. Dine met en cause la faiblesse de la capacité d’accueil des structures de formation publiques et privées. Le manque de formateurs complique davantage la tâche puisqu’il induit l’engagement de vacataires, donc à coût plus élevé. Autre contrainte, le manque d’infrastructures (hôtels et restaurants classés) susceptibles de dispenser des formations pratiques.. Lecture: La rage de gagnerLa rage de gagner» publié chez Afrique-Orient par le Pr Mohamed Hamadi Bekouchi s’attaque au sujet passionnant et épineux de l’intelligence collective et de l’épanouissement de l’entreprise marocaine. Ce travail est le fruit de trente années d’expériences de l’auteur, au Canada, en France, en Grande-Bretagne, dans les pays scandinaves, au Brésil et au Maroc. Sociologue, expert en management et en communication, le Pr Hamadi concentre aussi ses investigations sur les secrets de l’univers entrepreneurial. Consultant, l’auteur de «La rage de gagner » conseille de grands dirigeants aux quatre coins du monde. L’entreprise marocaine est encore mal armée dans la guerre économique que se livrent les multinationales. Afin d’émerger dans les remous et les turbulences de la mondialisation, elle doit se mettre, très rapidement à niveau et répondre aux nouvelles exigences de la société des sciences et des techniques. Information interactive et NTIC, motivation profonde et responsabilisation, formation à vie, gestion du savoir et des compétences, art de communiquer, management du temps, fortes cultures et hautes valeurs, transparence et dialogue social, intégration professionnelle des jeunes, prétendants à la création d’entreprise, délégation du pouvoir, prise de risque, bien-être et qualité de vie, recherche et innovation, sont autant de facteurs clés de succès dont il faut se doter, indubitablement.Pour la première fois au Maroc, un ouvrage décapant, voire dérangeant de par sa consistance, de sa méthode multidimensionnelle et de ses concepts innovants et pragmatiques, ose une plongée dans les profondeurs du monde du travail, des rapports sociaux et professionnels. Le but étant d’aiguiller patrons et collaborateurs vers l’entreprise citoyenne… vers l’entreprise gagnante… L’idée maîtresse de la «Rage de gagner» s’articule autour de la création du bonheur et le partage des richesses dans l’entreprise.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc