×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Branoma s’installe en zone industrielle

Par L'Economiste | Edition N°:1936 Le 12/01/2005 | Partager

. L’entreprise s’éloigne du centre ville de Fès. Air Liquide a participé au déménagement de l’usine . Elle a assuré le transfert du système de froidLa société des Brasseries du Nord marocain, Branoma a transféré fin 2004 son usine en plein centre de Fès vers le quartier industriel. La nouvelle unité couvre 3,5 hectares et dispose d’une capacité de production annuelle de 200.000 hectolitres de bière. La capacité de la ligne d’embouteillage s’élève, elle, à 30.000 bouteilles/heure. L’usine abrite, selon les Brasseries du Maroc, principal actionnaire de Branoma avec 74,31% du capital, plusieurs sections. A savoir les utilités (vapeur, eau, froid…), un bloc silos, une salle de brassage, une cave de fermentation et une ligne de conditionnement. Elle renferme aussi un magasin de stockage des produits finis et un laboratoire de contrôle de la qualité.Pour transférer son unité d’un site à l’autre, Branoma a recouru au savoir-faire d’Air liquide, l’une des 130 filiales du groupe international réparties dans plus de 65 pays dont le Maroc, et spécialiste des gaz industriels et médicaux et services associés.Il fallait en effet assurer le transfert du système de froid qui fonctionne avec de l’ammoniac tout en veillant au respect de l’environnement.“Ce gaz nocif a ainsi été récupéré dans des fûts étanches et protégés en vue d’être réinjecté dans la nouvelle installation”, expliquent les responsables d’Air Liquide. L’alternative la plus simple mais aussi la moins coûteuse était d’évacuer l’ammoniac dans l’atmosphère ou dans les eaux usées, est-il indiqué. Quelque 1,4 tonne de ce gaz aurait pu donc être rejetée dans la nature. Mais, le management en a décidé autrement pour préserver les écosystèmes et apporter sa pierre au développement durable de la région. Dans cette opération qui a été menée avec succès, selon Air Liquide, “les deux partenaires ont donné l’exemple d’entreprises citoyennes soucieuses de la préservation de l’environnement”, souligne la filiale marocaine de la multinationale.Rappelons que Branoma a été créée en 1948. Elle est spécialisée dans la fabrication et la vente de bière, du malte, de la glace et de l’acide carbonique et autres produits dérivés. En 2003, Branoma a réalisé un chiffre d’affaires de 274,3 millions de DH, en hausse de 7,7% par rapport à 2002. Son résultat d’exploitation s’est élevé à 50,8 millions de DH contre 43,1 millions l’année précédente. L’entreprise, certifiée Iso 9001 version 2000, aura également terminé 2003 sur un résultat net en progression. Celui-ci s’est établi à 41,8 millions de DH, soit 6,4% de plus qu’en 2002.Yassir LAHRACH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc