×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Bourses internationales

Par L'Economiste | Edition N°:424 Le 18/01/1999 | Partager

· Londres: Hausse de 2%
La Bourse de Londres a clôturé en forte hausse vendredi 15 janvier sous l'influence de Wall Street et de la bonne réaction à la décision du Brésil de laisse flotter le Real. L'indice Footsie des cent principales valeurs a clôturé en hausse de 120,8 points, soit 2,07%, à 5.941 points. La séance s'est déroulée dans une ambiance mouvementée et a été marquée par une grande hésitation des investisseurs avant l'ouverture de Wall Street. D'ailleurs, en début de séance, le Footsie a perdu jusqu'à 1,4%. Parmi ses valeurs, 23 ont terminé en baisse et 76 en hausse. Le regain de confiance des investisseurs a surtout profité aux valeurs vedettes. Les banques impliquées sur les marchés émergents ont bénéficié des espoirs de sortie de la crise brésilienne.
Le volume des échanges a été estimé à 1,01 milliard d'actions en fin de séance.

· New York: Redressement
Wall Street s'est nettement rétablie vendredi 15 janvier avec son principal indicateur, le DJIA, en hausse de 2,4%, après la décision brésilienne de laisser flotter le Real
Cette décision a redonné des couleurs aux marchés financiers et Wall Street a pratiquement effacé ses pertes de jeudi 14 janvier avec sa seule séance positive de la semaine. La Banque Centrale du Brésil a annoncé que la bande large de fluctuation de la devise nationale, mise en place deux jours plus tôt seulement de la devise nationale, avait été supprimée. Le Real s'échangeait à 1,41 Real pour un Dollar en fin de journée à New York, après avoir chuté jusqu'à 1,53 Real suite à la décision de la Banque centrale. L'activité à Wall Street a porté sur quelque 796 millions d'actions. Les titres en hausse ont été largement plus nombreux que ceux en baisse.

· Paris: Marché actif
Forte émotion pour la Bourse de Paris le vendredi 15 janvier. Après avoir débuté sur une baisse importante, la journée s'est achevée sur une note ferme après la décision brésilienne de laisser flotter le Real. En baisse de 2,66% à l'ouverture, l'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 1,44% à 4.054,8 points, soit un écart de cours de 3,95% dans la journée. La marché a été actif avec un chiffre d'affaires de 2,281 milliards d'Euros, soit 15 milliards de Francs sur le marché à règlement mensuel.
· Hong-Kong: Baisse de 0,4%
La crise brésilienne aura secouer les cocotiers. La Bourse de Hong-Kong a terminé en baisse de 0,4% vendredi, répercutant l'importante baisse de Wall Street la veille dans un climat de crainte concernant la crise au Brésil. A l'issue d'une troisième séance consécutive à la baisse, l'indice principal Hang Seng a perdu 35,73 points pour finir à 10.147,40 points.
Le volume des transactions a atteint 5,197 milliards de Dollars de Hong-Kong (671 millions de Dollars US) contre 7,693 milliards la veille. Le marché a ouvert en baisse de 2,1% pour passer sous la barre des 10.000 points avant de repartir à la hausse, l'indice principal perdant 95,17 points en fin de matinée.

Meriem OUDGHIRI (AFP)


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc