×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Yo-yo

Par L'Economiste | Edition N°:968 Le 01/03/2001 | Partager

Après une longue série de hausses, la Bourse de Casablanca a clôturé la séance avec une baisse. L'IGB s'est en effet déprécié de 0,47% à 711,90 points ramenant la performance annuelle à 7,26%. Cette contre-performance est principalement due aux mauvais comportements de quelques grosses capitalisations: Wafabank (-1,67%)et ONA(-0,59%).Du côté des volumes ce n'était pas l'euphorie non plus. Le chiffre d'affaires enregistré sur les deux marchés n'a pas dépassé 60 millions de DH réalisé à hauteur de 83% sur le marché central. C'est l'ONA et La Samir qui se sont taillés la part du lion dans le volume transactionnel avec 12% chacune. Du côté des variations, la balance a plutôt penché vers les baisses. Sur les 37 valeurs qui ont traité, 23 étaient en baisse contre 11 en hausse et 2 en stagnation.Les plus fortes baisses ont été subies par Zellidja (-5,59%), Longométal (-4,76%) et Maroc Leasing (-4,52%). Quant aux plus fortes hausses elles ont concerné Maghrébail (5,98%), SCE (5,88%), Crédor (5,59%), Maghreb Oxygène (5,18%) et BNDE (4,50%). Trois opérations ont eu lieu de gré-à-gré: il s'agit de 1.000 actions BNDE vendues à un prix unitaire de 209 DH, 2.400 titres Eqdom échangés à un cours de 566 DH et enfin 11.631 actions Zellidja à 320 DH l'unité. Après la série de hausses enregistrées dernièrement, le marché subit une petite correction, ce qui est selon les analystes «raisonnable«, pour ne pas recevoir un choc en fin de semaine.


Les marchés américains en déprime

Rien ne va plus du côté américain, l'indice composite de la bourse électronique Nasdaq a viré au rouge perdant 0,07% à 2.206,23 points, après une légère hausse initiale, tandis que le DJIA, principal indicateur de Wall Street, gagnait 0,24% à 10.661,87 points mercredi à 14h50 GMT. Le Nasdaq perdait 1,59 point tandis que le DJIA gagnait 24,99 points. Le SP 500, qui regroupe un plus large éventail de valeurs, était en hausse de 2,27 points (+0,18%) à 1.260,21 points. L'indice des valeurs technologiques avait déjà plongé de 4,36% mardi à cause d'indicateurs économiques plus mauvais que prévu et d'un avertissement de la prestigieuse banque Goldman Sachs sur les valeurs technologiques. Le DJIA avait abandonné 0,05%. Les investisseurs analysaient le discours du président de la Réserve fédérale Alan Greenspan, qui a estimé que l'économie américaine est dans une phase de «ralentissement qui n'est pas encore terminée«, poussant la Fed à renforcer ses efforts pour relancer la croissance. La Bourse de Paris a terminé en baisse de 1,29% mercredi, l'indice CAC 40 retombant sous les 5.400 points, à 5.367,48. La clôture a été retardée de 10 minutes, les valeurs du CAC 40 ayant fait l'objet d'un fixing décalé en raison d'un retard de diffusion de l'information, a indiqué la Euronext Paris. L'indice vedette parisien avait terminé mardi sur un gain de 0,42% à 5.437,76 points. Quant à la Bourse de Londres, elle a clôturé en baisse de 23,3 points mercredi, à 5.917,9 points, soit un recul de 0,39% par rapport à mardi. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc