×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Bourse: Un mois de mai au rouge

    Par L'Economiste | Edition N°:1784 Le 07/06/2004 | Partager

    . Les small caps se distinguent dans des petits volumes. La Marocaine Vie, Nexans, Holcim… les grandes victimes de la cote Retour de tendance à la Bourse casablancaise. Ses deux baromètres du marché clôturent leur premier mois de l’année 2004 en territoire négatif. Le Masi recule de 1,65% à 4.544,78 points, contre un profit de 3,3% au titre du mois d’avril 2004. Poursuivant la même tendance, le Madex enregistre une perte mensuelle de 1,38% à 3.511,4 points. Les gains cumulés depuis le début de l’année des deux indices de la cote sont respectivement ramenés à 15,25 et à 10,61%. L’impact négatif sur la capitalisation boursière est de 1,7%, son niveau s’est établi à 133,04 milliards de DH.En termes de valorisation, le marché traite à des PER 2004 estimé et 2005 prévu respectifs de 21,7 et 19,4 pour un rendement de dividende moyen estimé de 3,1% en 2004. Côté négoce, le mois de mai à la Bourse s’est soldé par un faible volume d’activité d’à peine 1,84 milliard de DH en recul de 33,5% comparativement au mois d’avril et de 53,6% par rapport à une année auparavant. Le Marché central a monopolisé quelque 62,3% du chiffre d’affaires global, en progression de 186,5% à 1,14 milliard de DH. La moyenne transactionnelle quotidienne ressort à 57,4 millions de DH contre 21,1 millions une année auparavant. Sur ce compartiment, les valeurs Sonasid, Wafabank et ONA ont drainé plus de 39% du volume des transactions respectivement pour 182, 135 et 132 millions de DH. Le Marché de blocs, quant à lui, a réalisé un chiffre d’affaires en retrait de 80,6% à 694,2 millions de DH. Le titre BMCE Bank en a mobilisé près de 93%. Au sein du Masi, traitant dans des volumes faibles, les small caps Zellidja, LGMC et Sofac Crédit se sont distingués, gagnant respectivement 41,7% à 350 DH, 31,6% à 250 DH et 18% à 177 DH. Pour les valeurs du Madex, on souligne la bonne prestation de Samir qui affiche une progression mensuelle de 14,7% à 338 DH. La filiale du Groupe suédo-saoudien Corral, qui prépare le lancement de son programme d’investissement, affiché des PER 2004 estimé et 2005 prévu de 19,2 et 29,5 pour un rendement de dividendes 2004 estimé de 4,4%. La financière Diac Salaf reprend également des couleurs en avançant de 9,4% à 58 DH. La valeur du brasseur Branoma se redresse, quant à elle, de 4,8% à 1.300 DH, améliorant ses gains annuels de 62,1%. Pour Sonasid, qui gagne à peine 2,1% à 935 DH, les analystes de BMCE Capital maintiennent leur recommandation de la conserver dans les portefeuilles. Parmi les grandes victimes du mois de mai en Bourse, La Marocaine Vie lâche 38,5% de sa valeur à 157,3 DH. Cette baisse correspond à une correction du titre suite à l’annonce de l’augmentation de son capital de 210,5 millions de DH. En seconde place, Papelera de Tetuan dégringole de 21,8% à 16 DH, établissant ses pertes annuelles à 55%. Nexans Maroc glisse quant à elle de 14,6% à 140 DH. Le producteur de câbles électriques traite à 10,8 et 10,5 fois ses bénéfices prévisionnels 2004 et 2005 et offre un rendement de dividende estimé à 7,1% en 2004. Afriquia Gaz glisse pour sa part de 10,5% à 385 DH, ramenant sa performance annuelle à 63,8%. Holcim Maroc se plie de 9,4% à 1.217 DH. Enfin, Managem chute de 7,1% à 390 DH.Bouchaïb EL YAFI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc