×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse : Trend haussier

Par L'Economiste | Edition N°:1160 Le 07/12/2001 | Partager

. Plus forte baisse, Longométal avec 5,98%. Plus forte hausse, Maghreb Oxygène avec 5,87%Le trend haussier se poursuit sur la place de Casablanca. La séance du mercredi a été couronnée par une nouvelle hausse. L'IGB a clôturé avec +0,16% à 616,25 points, ramenant la contre-performance annuelle à -6,40%. Selon des sources proches du marché, cette tendance haussière serait due à l'intervention ponctuelle d'un investisseur local sur le marché et n'aura pas d'impact à long terme. Les volumes se sont réduits par rapport aux séances précédentes. Le chiffre d'affaires drainé par les deux marchés n'a pas dépassé 36 millions de DH enregistré presque totalement sur le marché central (99%). Une seule opération a transité de gré à gré concernant 4.000 actions Nexans échangées à un cours unitaire 153,50 DH en deux contrats. L'ONA et ses filiales continuent de doper le marché. Mercredi, c'était au tour de Managem de rafler la vedette. A elle seule, la minière a drainé 30% du volume transactionnel, suivie par l'ONA et la SNI qui ont contribué au chiffre d'affaires à hauteur de 31%. Côté variations, la tendance était plutôt partagée. Sur les 28 valeurs qui ont traité, 10 étaient en baisse, alors que 9 tiraient leur épingle du jeu et 9 autres restaient inchangées.La plus forte variation a été du lot de Maghreb Oxygène pour la deuxième séance consécutive (5,87%). Elle est talonnée par Ciments du Maroc (2,82%). Quant aux plus mauvaises performances, elles ont été du lot de Longométal (-5,98) et SCE (-3,46%).


Regain d'optimisme

L'optimisme tenace des marchés boursiers américains, qui comptent sur une reprise économique aux Etats-Unis début 2002, a ramené mercredi les indices-phares au-dessus des niveaux psychologiquement importants de 10.000 points pour Wall Street et 2.000 points pour la bourse électronique Nasdaq. En clôture, le DJIA a progressé de 2,23% à 10.114,29 points mercredi et l'indice composite a fait un bond de 4,27% à 2.046,84 points. Les marchés américains ont connu une spectaculaire remontée depuis les planchers atteints le 21 septembre, dix jours après les attentats de New York et Washington qui avaient déclenché des liquidations massives. Le DJIA est en hausse de 22,81% depuis cette date et le Nasdaq de 43,82%. Quant à Paris, elle a une nouvelle fois terminé largement dans le vert mercredi, alors que le regain d'optimisme des investisseurs semble trouver un soutien dans les indicateurs économiques, notamment l'indice NAPM non manufacturier aux Etats-Unis. Après avoir ouvert sur un gain de 1,13%, le CAC 40 a accru ses gains pour terminer en hausse de 3,27% à 4.677,55 points. L'indice du Nouveau Marché a pris 3,97% à 1.160,09 points. «Il y a beaucoup de monde à l'achat, mais peu de vendeurs. Et on pourrait très bien être au début d'un rallye de fin d'année qui pourrait nous mener vers les 4.800-5.000 points, pourquoi pas«, a déclaré un opérateur d'une banque européenne. Ailleurs en Europe, les principales places avançaient elles aussi: le DJ Euro Stoxx de 3,5%, Francfort de 4,28%, tandis que Londres a terminé sur un gain de 2,33%. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc