×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Bourse: Retour à la normale

    Par L'Economiste | Edition N°:3240 Le 25/03/2010 | Partager

    Après deux dernières séances euphoriques, la Bourse retrouve des niveaux plus raisonnables. A la clôture de la séance du mercredi, le baromètre de toutes les valeurs prend 0,30% à 11.040,84 points. Pour sa part, l’indicateur des valeurs les plus liquides fait légèrement moins pour avancer de 0,29% à 8.960,39 points. En conséquence, leurs performances annuelles s’en trouvent élargies à 5,72% pour le Masi et 5,86% pour le Madex. Dans la foulée, la capitalisation s’apprécie de plus de 2 milliards pour se fixer à 540 milliards de DH. Côté variations, la séance n’a pas connu une réservation dans le sens de la hausse. Celle-ci consacre Sothema en tête du palmarès des plus fortes hausses. Le titre se bonifie de 5,74% à 1.289 DH, soit 70 DH de plus que son cours de la veille. Dans de moindres proportions, Diac Salaf avance de 3,65% à 134,75 DH. Réalisation Mécanique et Involys progressent respectivement de 2,97% à 520 DH et de 2,89% à 195,50 DH. Cartier Saada ferme la marche avec une performance de 2,24% à 17,38 DH. A l’inverse, Cherifienne d’Engrais se place en tête du classement des plus fortes contre-performances. Le titre se déleste de 5,72% à 323 DH. Seconde Fertima recule de 5,66% à 221 DH. Loin derrière, Timar enregistre une diminution de 3,34% à 278,95 DH. Troisième SMI régresse de 2,94% à 1.025 DH. Snep limite sa contre-performance à 2,76% pour s’établir à 423 DH. Le titre semble pâtir de la baisse de ses résultats annuels 2009. Auto Hall n’est pas en reste, la valeur se déleste de 1,46% à 79,80 DH. Au niveau de la physionomie, le marché a traité 54 valeurs parmi lesquelles 28 sont en hausse, 19 en recul et 7 stagnent. Dans ces conditions, le flux transactionnel réalisé sur le marché central actions se réduit ne dépassant pas 227,5 millions de DH. A noter, que le négoce sur les obligations a atteint 927,2 millions de DH. La valeur à la une reste incontestablement ONA qui a drainé un volume global de 55 millions de DH. Elle est suivie de SNI (48 millions de DH), Attijariwafa bank (23 millions de DH), BMCE (23 millions de DH) et Itissalat Al-Maghrib (18 millions de DH). M. A. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc