×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Bourse: Record battu

Par L'Economiste | Edition N°:2183 Le 30/12/2005 | Partager

. Décembre vaut plus que la moitié de 2004. Le marché de blocs explose avec les allers-retours. Performance Masi: 22% au lieu de 14,67% en 2004Les opérations d’allers-retours ont poussé les volumes à l’extrême tout au long du mois de décembre, en particulier les derniers jours. La bourse a réalisé un chiffre d’affaires record dépassant les 44 milliards de DH, sans compter la séance du 30 décembre, soit plus de la moitié du volume réalisé en 2004 (71,7 milliards). Le marché de blocs à lui seul a enregistré un chiffre inédit de 32,3 milliards de DH, dont un record de 15,1 milliards réalisé le mercredi 28 décembre. La tendance s’est poursuivie jeudi 29 décembre avec plus de 8,8 milliards de DH sur ce marché pour un volume global de 10,7 milliards. Cette frénésie était prévisible avec les modification fiscales portées par le budget 2006 et qui, du reste, ont provoqué des remous. «Les investisseurs se sont précipités pour conclure leurs opérations afin d’échapper à la fiscalisation des plus-values boursières, prévue pour le 1er janvier 2006» pour les personnes physiques, explique Amine Bentaleb, analyste chez Upline Securities. Cette fameuse taxe ne devrait pas, selon lui, influencer le volume des transactions en 2006. Et d’expliquer que «la déclaration de cette taxe incombera aux dépositaire pour éviter que les investisseurs le fassent en leur nom. Ces derniers vont, donc, centraliser leurs transactions chez un seul dépositaire pour minimiser l’effet de la taxe», explique Bentaleb. Derrière les volumes faramineux de ces derniers jours, plusieurs titres qui ont particulièrement animé les transactions sur les deux compartiment de la bourse. Sur le marché central, les valeurs liquides habituelles ont gardé leur forte position sur les transactions mais dans des volumes plus intéressants. Il s’agit notamment de Maroc Telecom, qui vient en tête, suivie par des titres tout aussi liquides tels que Attijariwafa bank et BMCE Bank. Le titre CIH a bénéficié, pour sa part, de l’annonce sur la prise de participation des caisses d’épargne et du renforcement de la CDG dans son capital. Son cours a également connu une évolution sensible pour dépasser 77 DH le 29 décembre. Dopés par les rumeurs de cessions des parts de la SNI dans le capital de Sonasid, ces deux titres ont aussi généré des chiffres d’affaires intéressants malgré les démentis de Sonasid (cf. www.leconomiste.com). Mais c’est bien le marché de blocs qui a révolutionné les transactions tout au long de ce mois. «Les allers-retours sont reliés à des opérations traditionnelles de revalorisation de portefeuilles opérées par des institutionnels chaque fin d’année», indique un analyste. Ces opérations ont été exacerbées par le flou entourant la taxation des plus-values des personnes morales. Même si leur non-taxation est en principe acquise pour 2006 et 2007, les personnes morales ont multiplié les allers-retours par précaution. Ces transactions ont concerné des valeurs telles que Centrale laitière, Cosumar ou Brasseries du Maroc au même titre que les Cimentiers. Les indices boursiers ont pu remonter la pente qu’ils avaient empruntée depuis fin novembre jusqu’à la mi-décembre. Le Masi a commencé le mois à un niveau de 5.558,09 points en légère hausse par rapport à début novembre ou il était à 5.334,61. L’indice a ensuite baissé pour atteindre 5337,8 points le 8 décembre avant de renouer avec son trend haussier du début d’année et s’afficher à 5.519,62 points le 28 décembre. Sa performance annuelle à la même date ressort à 22,51% loin devant les 14,67% de l’année dernière. Le Madex a suivi à peu près le même rythme, en enregistrant 4362 point le 1er décembre en nette évolution par rapport au début du mois dernier (4173,68) avant de chuter à 4184 le 8 décembre. Il reprendra ensuite son trend haussier pour enregistrer 4348,36 points le 28 décembre, pour une performance annuelle de 23,84%.Des analystes prévoient le retour au calme du marché boursier dès début janvier. Mais l’anticipation des résultats annuels des sociétés cotées influencera probablement l’activité boursière.Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc