×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Bourse: Marché stagnant

    Par L'Economiste | Edition N°:912 Le 08/12/2000 | Partager

    L'IGB a presque fait du surplace au terme de la journée de mercredi avec une baisse de -0,09% à 647,41 points portant la contre-performance annuelle à -16,69%. Le marché est toujours caractérisé par la faiblesse des volumes de transactions qui traduisent le manque d'activité et la morosité qui règnent sur la place. En effet, le volume global s'est établi à 42 millions de DH seulement, réalisé entièrement sur le marché central. C'est le titre ONA qui a effectué la principale animation sur le marché drainant, 28% du chiffre d'affaires. Côté variations, la tendance est toujours à la baisse. Sur les 24 valeurs qui ont traité, 12 étaient en baisse contre seulement 4 en hausse et 8 en stagnation. La plus forte baisse a été subie par le titre Longométal qui s'est déprécié de 9,43%. D'autres titres ont enregistré des contre-performances importantes à l'instar de Crédor (5,79%), CTM (3,92%), Agma Lahlou-Tazi (3,85%), Aluminium du Maroc (3,64%) et Magherb Oxygène (3,12%).La plus forte hausse a été du lot d'une bancaire, la BMCI qui s'est apprécié de 4,13%. Aucune opération n'a transité par le marché de blocs pendant la séance du mercredi. Côté news, une nouvelle baisse du TEG fait renaître les craintes des professionnels selon MIT. En effet, ce taux a affiché une baisse en octobre dernier de 15,76 à 15,46%. Bien que légère, cette révision n'a pas manqué de susciter des critiques de la part des opérateurs du secteur. L'érosion des marges ne permet plus de couvrir les charges. Cette situation devrait se traduire par une plus grande sélectivité de la clientèle cible et une plus grande maîtrise des frais généraux au sein des sociétés de financement.


    Les bourses internationales

    . Londres orienté à la baisseLe Footsie était orienté à la baisse jeudi matin, affecté par le repli des marchés US la veille, après avoir terminé en légère baisse mercredi sur des prises de bénéfices liées à la forte progression de lundi, notamment dans les technologiques et les télécoms. Le marché attend en milieu de journée la décision du comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre sur les taux d'intérêt. Il table sur un taux inchangé à 6%. . Paris limite ses pertes La Bourse de Paris limitait ses pertes jeudi matin, après une ouverture en net recul, grâce à la bonne tenue de certaines valeurs vedettes de l'indice CAC 40, selon des sources de marché. Après avoir ouvert en baisse de 1,13%, l'indice CAC 40 se rapprochait de l'équilibre et affichait une légère baisse de 0,24% à 5.970,75 points vers 11h. Les marchés américains sont repassés lourdement dans le rouge mercredi après leur envolée de la veille. . Tokyo: -1,1% La Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 1,1% jeudi, affectée par la vente de valeurs technologiques à la suite du recul des marchés américains la veille, ont indiqué des opérateurs. L'indice de référence Nikkei 225 a perdu 169,01 points à 14.720,36, après avoir gagné la veille 1,3%. L'indice élargi Topix a cédé 12,88 points à 1.368,17 dans un volume réduit de 591 millions de titres contre 708 millions mercredi. F. T. (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc