×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Marché en baisse

Par L'Economiste | Edition N°:893 Le 13/11/2000 | Partager

L'indice est passé sous la barre des 700 points, s'établissant au terme de la dernière séance de la semaine à 699,13 points. Il s'est déprécié de 0,27%. Quant à la contre-performance annuelle, elle continue de se creuser (-10,03%). Tout au long de la semaine, la place n'a enregistré que des baisses, hormis la séance du mercredi. «Le marché ne répond plus à aucune logique«, signalent les analystes qui ne savent plus à quel saint se vouer. Encore moins, les petits porteurs qui paniquent de plus en plus et commencent à vendre. Quant aux institutionnels, «ils boudent la place malgré les signaux forts qui leur ont été adressés, notamment à travers la nouvelle Loi de Finances«, affirme-t-on du côté des sociétés de bourse.Les volumes demeurent faibles atteignant seulement 39,1 millions de DH, essentiellement dopées par l'ONA. Celle-ci continue de s'accaparer le marché. A elle seule, la holding a enregistré plus de 21% du volume transactionnel. Elle est suivie de près par le titre BCM qui a drainé 20% du chiffre d'affaires. Au total, ce sont plus de 4.000 actions de la bancaire qui ont changé de main à un cours de 904 DH en stagnation. Côté cours, la tendance était plutôt à la baisse. Sur les 27 valeurs qui ont traité, 16 étaient en baisse contre 7 en hausse et 4 en stagnation. La plus forte hausse a été du lot du CIH à 2,26%. Quant aux plus fortes baisses, elles ont concerné La Marocaine Vie (3,04%) et Ciments du Maroc (1,26%). Rappelons que La Marocaine Vie a annoncé récemment une augmentation du capital d'un montant de 50 millions de DH. Cette annonce a eu un impact négatif sur le titre en bourse. Ce dernier a en effet, figuré les deux dernières semaines au deuxième rang des plus fortes baisses.


Les bourses internationales

. Paris-hebdo: L'élan du CAC 40 stoppéLa Bourse de Paris, qui s'était fortement reprise depuis la fin octobre, a vu ses gains fondre à nouveau cette semaine, face à l'incertitude persistante sur le résultat de l'élection présidentielle américaine. Le CAC 40 a terminé la semaine en dessous des 6.200 points, à 6.147,49, soit une perte de 3,93% par rapport au vendredi précédent. Il reste cependant en progression de 3,18% par rapport au 1er janvier. . Londres-hebdo: Le Footsie au point mort La Bourse de Londres a perdu en fin de semaine la quasi-totalité des maigres bénéfices enregistrés jusqu'à mercredi, ébranlée par l'incertitude qui règne autour de l'élection présidentielle américaine. L'indice des cent principales capitalisations, le Footsie 100, a terminé vendredi à 6.400,2 points, en hausse de 0,23% par rapport à la clôture de la semaine précédente. L'indice techMARK des valeurs de la technologie a fini à 3.222,48 points, en baisse de 7,9%. . New York-hebdo: Chute libre du Nasdaq Les marchés boursiers américains ont subi un net revers cette semaine avec l'incertitude autour du futur locataire de la Maison Blanche. L'indice composite de la bourse électronique Nasdaq a chuté de 12,2% sur la semaine et fini vendredi à son plus bas niveau de l'année, venant flirter avec le seuil des 3.000 points. La baisse pour les 500 valeurs les plus importantes réunies dans le Standard and Poor's 500 a été de 4,26% et les 30 plus grosses valeurs de la bourse qui composent le Dow Jones Industrial Average (DJIA) ont reculé de 1,99%. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc