×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: L'ONA dope le marché

Par L'Economiste | Edition N°:922 Le 22/12/2000 | Partager

La place de Casablanca a de nouveau plongé dans la baisse. Au terme de la séance de mercredi, l'IGB s'est en effet déprécié de 0,69% à 667,69 points. La contre-performance annuelle continue à se creuser s'établissant à -14,08%. Les volumes, contrairement à l'indice se sont améliorés par rapport à la veille. Le chiffre d'affaires drainé par les deux marchés confondus a dépassé 140 millions de DH enregistrés essentiellement par le marché central à hauteur de 56%. Et c'est l'ONA qui s'est une fois de plus accaparée la plus grosse part du volume transactionnel. A elle seule la holding a drainé 56% des volumes. Au total, 20.640 actions ONA ont été échangées à un cours de 1.087 DH en 12 contrats. Côté variations, la tendance s'est renversée suivant ainsi l'évolution négative de l'IGB. Sur les 30 valeurs qui ont traité mercredi, 20 étaient en baisse contre seulement 8 en hausse et 2 en stagnation. Quant aux plus fortes contre-performances, elles ont été subies par Berliet Maroc (7,58%), Centrale Laitière (5,98%), CTM (5,98%) et enfin BNDE (3,08%). Les plus fortes hausses ont été du lot de Cosumar (4,13%) et Fertima (3,38%). Le marché de blocs a enregistré trois opérations ayant trait à 33.251 actions BMCI à un prix unitaire de 466 DH en 2 contrats, 17.380 titres Cior échangés à un cours de 860 DH et en deux contrats et enfin 1.000 actions Brasseries du Maroc vendues à un cours de 1.490 DH (soit une décote de 5 DH par rapport au marché central).


Bourses internationales

La Bourse de Paris s'affichait en nette baisse jeudi matin repassant sous les 5.700 points, dans le sillage de la chute la veille de l'indice composite américain Nasdaq. Après avoir ouvert en repli de 1,06%, l'indice vedette parisien reculait de 1,32% à 5.690,44 points vers 09h30 (08h30 GMT). La bourse électronique Nasdaq a chuté mercredi de 7,12% à son plus bas niveau depuis le 23 mars 1999, tandis que Wall Street a perdu 2,51%. Les opérateurs continuent de redouter l'impact du ralentissement économique aux Etats-Unis sur la performance financière des sociétés américaines. La dégringolade de mercredi a été déclenchée par les commentaires de la maison de courtage Merrill Lynch, qui a révisé à la baisse ses recommandations des titres de Cisco, IBM et Hewlett-Packard, invoquant un ralentissement des dépenses dans les technologies de l'information. Quant à Londres, elle a entamé jeudi dans le rouge sa dernière séance complète avant Noël, sous l'influence des marchés américains qui ont tiré vers le bas l'ensemble des marchés mondiaux, inquiets d'un ralentissement plus brutal que prévu de la croissance des Etats-Unis. A 10h26 GMT, l'indice Footsie des cent principales valeurs perdait 52,8 points, à 6.123,9 points, soit une baisse de 0,85%. L'indice techMARK des cent principales valeurs technologiques reculait de 39,31 points à 2.504,81 points, soit -1,55%. F. T.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc