×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Les smalls caps ressuscitent

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. CIH, Diac Salaf, Diac Equipe-ment, Zellidja… meilleures performances semestrielles. Managem et SMI, toujours malmenées La Bourse de Casablanca, qui s’apprête à recevoir du papier frais (Lydec et Dari Couspate), a bouclé le premier semestre sur une bonne note. Ainsi, même si les baromètres ont évolué dans un territoire négatif les trois premiers mois de l’année, en réaction à des résultats 2004 globalement décevants, la place a retrouvé du punch dès avril. “La Bourse renoue avec la croissance en avril-juin 2005, capitalisant sur l’annonce de distributions conséquentes de dividendes, aussi bien ordinaires qu’exceptionnels”, soulignent les analystes de BMCE Capital dans leur dernière étude. Ainsi, à fin juin Masi et Madex évoluent favorablement, pour s’établir respectivement à 4.669,70 et à 3.625,37 points, en hausses de 3,27% et de 2,92% depuis le début de l’année. Cette évolution reste toutefois limitée comparativement aux niveaux enregistrés au premier semestre 2004. Pour sa part, la capitalisation boursière gagne 2,4% pour se fixer à 211 milliards contre 206,1 milliard de DH six mois auparavant. Le chiffre d’affaires semestriel suit la même tendance enregistrant un bond de plus de 80%. Il s’établit à 31,2 milliards comparé aux 17,3 milliards de DH enregistrés à la même période en 2004. Une évolution qui trouve son origine principalement dans l’effet de Ittissalat Al Magrhib. En effet, les échanges réalisés sur le titre de l’opérateur historique représentent plus du tiers des volumes brassés sur le premier compartiment et près de 87% sur celui de gré à gré. Ce dernier, dont le négoce semestriel s’est établi à 21,2 milliards de DH, draine 67,9% du volume transactionnel global contre à 60,1% les six premiers mois de 2004.Globalement, les principaux secteurs se sont bien comportés. C’est ce qui explique essentiellement l’orientation positive de la place. Parmi ceux qui ont connu un bon semestre figurent le Pétrole & Gaz qui gagne 23,16% à 6.728,46 points et les Sociétés de financement & Autres activités financières qui progressent de près de 16% à 6018,07 points. Les autres hausses concernent les Bancaires (plus de 10% à 3.444,89 points) et l’Agroalimentaire & Production qui se fixe à 8.542,01 points (9,64%). Le Bâtiment & Matériaux réalise, lui, une progression de 5,39% à 8.332,91 points. En revanche, d’autres font grise mine à l’instar de l’indicateur des minières grevé par la mauvaise performance de Managem et SMI. Il se déleste de 28,85% à 2.785,16 points. Le baromètre des Sociétés de Portefeuille-Holding perd pour sa part 4% à 3.962,17 points. Ce semestre marque aussi le retour des smalls caps sur l’arène. Diac Equipement, Diac Salaf, CIH, Zellidja… longtemps sanctionnées par le marché, reprennent du poil de la bête et signent les meilleures performances de cette période. Par valeur, c’est Diac Equipement qui accapare le haut du podium avec 183,48% à 69 DH. Pour leur part, Zellidja, CIH et Diac Salaf doublent leurs performances, gagnant respectivement 157,4% à 755 DH, 118,7% à 58 DH et 100,4% à 78,1 DH. A contrario, les minières Managem et SMI signent les deux plus importants reculs de la période, perdant respectivement 35,9% à 290 DH (bien loin de son cours d’introduction à 551 DH) et 26,0% à 151 DH.F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc