×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Le groupement des analystes prépare son premier diagnostic

Par L'Economiste | Edition N°:905 Le 29/11/2000 | Partager

. Cette étude servira d'argument de base aux sociétés de bourse dans leurs démarches de sensibilisation vis-à-vis des institutionnelsUn mois après sa constitution, le groupement des analystes marocains prépare une étude détaillée sur le marché boursier dont les résultats seront bientôt diffusés. Diagnostic de la situation actuelle, perspectives et opportunités à saisir, cette analyse servira d'argument aux sociétés de bourse dans leur démarche de sensibilisation vis-à-vis des institutionnels qui boudent le marché depuis plusieurs mois. Rappelons qu'à l'initiative de l'APSB (Association Professionnelle des Sociétés de Bourse), les sociétés de bourse vont entamer des actions de sensiblisation personnalisées afin de réconcilier le duo zinzins et bourse. Les professionnels iront voir les institutionnels un par un pour les convaincre, tenter de connaître leurs problèmes et les raisons de leur absence. Une absence qui se fait ressentir de plus en plus sur la place de Casablanca. La preuve, une dégringolade effrénée des cours et des volumes mis à nu.A noter que le groupement des analystes financiers est né le 1er octobre dernier à l'inititaive de analystes de la place. Affilié à l'APSB, il siège au sein même de l'association professionnelle. Pour l'heure, le groupement n'a pas de statut particulier, puisque l'APSB est seule habilitée à représenter la profession vis-à-vis du marché et des autorités de tutelle. La présidente, Mme Lamia Boutaleb, directrice de Recherche à Wafabourse, a été élue à l'unanimité. Des réunions permanentes ont lieu et des publications hebdomadaires sur les sociétés cotées (circulaires, communications du CDVM) sont prévues. Un représentant de l'APSB en l'occurrence son délégué général, M. Khalid Belkhoutout, assiste en permanence aux réunions. Pour Mme Boutaleb, la création de ce groupement «répond à un double objectif. Le premier est de standardiser les méthodes de travail et le second est d'avoir plus de poids vis-à-vis de l'entreprise cotée«. Son rôle sera également de crédibiliser la profession et accroître la communication dans un marché avide d'informations. L'idéal pour la jeune présidente est qu'il y ait des groupements similaires dans les autres pays de la région pour constituer une association de poids, tels que l'ASFAF en Europe ou encore l'AIMR aux Etats-Unis.Le membres affichent des objectifs ambitieux. Des réflexions sérieuses sont engagées pour relancer le marché et définir les étapes à venir. Figure en tête, le lancement d'un travail de recherche pour la mise en place de nouveaux instruments tels que le marché à terme.


Le groupement en bref

Le groupement des analystes marocains est un organe de l'APSB. Il dispose d'une indépendance intellectuelle, mais pas financière puisqu'il relève de l'association professionnelle. Leur relation se limite à un droit de regard. L'APSB peut également commander selon la conjoncture des études pour des objectifs de recherche ou d'intermédiation. De facto, l'ensemble des analystes financiers appartiennent à ce groupement. Pour Mme Boutaleb, sa création donnera plus de poids au métier d'analyste financier vis-à-vis des investisseurs mais aussi des sociétés cotées. De plus, des sessions de formation auront lieu en permanence afin de standardiser les méthodes de travail. Y. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc