×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse : La baisse s'accentue

Par L'Economiste | Edition N°:1164 Le 13/12/2001 | Partager

. Plus forte hausse, Oulmès avec 5,90%. Plus forte baisse, Zellidja avec 4,07%L'IGB a encore clôturé la séance sur une performance négative de -0,15% à 605,35 points. La contre-performance annuelle est à nouveau sous la barre des 8 à -8,06%.Le marché a été très peu animé, les volumes drainés sur les deux marchés confondus n'ayant pas dépassé 36 millions de DH. Deux opérations ont transité de gré à gré. Il s'agit de 2.500 titres Centrale Laitière vendus à un cours de 2.200 DH et de 4.000 actions BNDE échangées à 80 DH l'unité. Côté variations, la tendance était baissière. Sur les 32 valeurs qui ont traité, 14 étaient en baisse, contre 12 en hausse et 6 en stagnation. Les plus forte hausses ont été du lot d'Oulmès (5,90%), Centrale Laitière (+4,71%) et BNDE (+3,90%). Alors que les plus mauvaises performances ont été subies par Zellidja (-4,07%), SBM (-3,32%) et (-2,77%). C'est Wafa Assurance qui s'est distinguée comme valeur de la semaine, selon Safabourse. Evoluant dans un secteur qui a connu des mutations et des réglementations ces dernières années, la compagnie a su s'adapter aux changements du secteur en maintenant une croissance haussière depuis 1996 et en gagnant en part de marché. En effet, Wafa Assurance a enregistré la croissance la plus élevée du secteur, soit 24%. Par ailleurs, la compagnie a fait appel à un cabinet international spécialisé dans le conseil en stratégie afin de mettre en place une nouvelle organisation de croissance et développement axée notamment sur la distirbution des produits aux particuliers et aux PME à travers un réseau étoffé.


La baisse des taux de la FED plombe les marchés

Le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a reculé de 0,33%, tandis que l'indice composite de la bourse électronique Nasdaq a terminé en hausse de 0,49% mardi, à l'issue d'une séance marquée par une nouvelle baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale (Fed). Le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a perdu 33,08 points à 9.888,37 points et l'indice composite du Nasdaq a fini en hausse de 9,81 points à 2.001,93 points. L'indice Standard and Poor's 500, plus représentatif de la tendance générale, a fini en baisse de 3,17 points (-0,28%) à 1.136,76 points. Wall Street était repartie en nette hausse après l'annonce d'une nouvelle baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale, mais a changé de cap après l'avertissement sur résultats lancé par le groupe pharmaceutique Merck, l'une des valeurs vedettes du DJIA. «La baisse des taux était nécessaire pour la psychologie du marché, mais son impact est purement esthétique«, a néanmoins indiqué Barry Hyman, stratège boursier de la maison de courtage Ehrenkrantz, King and Nussbaum. Quant à la Bourse de Paris, elle a légèrement reculé, plombée par Vivendi Universal. Après une ouverture en repli de 0,47%, le CAC 40 a reculé de 0,1% à 4.551,94 points. L'indice du Nouveau Marché a terminé quasi inchangé (+0,02%) à 1.168,46 points. Ailleurs en Europe, les principales places étaient plutôt mitigées: Londres a terminé en repli de 0,47%, tandis que le DJ Euro Stoxx prenait 0,45% et Francfort 0,48%. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc