×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Bourse: Forte hausse

Par L'Economiste | Edition N°:951 Le 06/02/2001 | Partager

L'indice a débuté la semaine en forte hausse, il s'est en effet apprécié de 3,57% à 654,55 points ramenant sa contre-performance annuelle à son plus bas niveau. Alors que la séance d'avant, il avait baissé de 0,46% à 631,96 points. La baisse constatée la semaine dernière était principalement due aux prises de bénéfices qui se sont accélérées et qui ont entraîné un tassement des cours, selon les analystes de Safa Bourse. Toutefois, le communiqué du Ministère des Finances, qui trace les nouvelles mesures de relance du marché, plaide pour un retour à la croissance du marché boursier et laisse l'ensemble des intervenants confiants quant à l'avenir de la place, les effets de ces mesures de relance ne peuvent cependant être ressenties qu'à moyen terme. Ce sont les bancaires qui ont été le plus touché par cette baisse et ont perdu ce qu'elles avaient gagné la semaine d'avant. La plus forte régression a été marquée par le titre CDM (-7,82%). Par contre, le secteur des cimenteries et celui de l'agroalimentaire ont pu sortir leur épingle du jeu. Quant à la séance d'hier, le marché central était plus animé que d'habitude enregistrant plus de 78 millions de DH dopé principalement par l'ONA à hauteur de 21%. Parmi les plus fortes hausses de la séance figurent Crédor (6%), Wafa Assurance (6%), Berliet (6%), BCM (5,92%). Côté variations, la tendance était plutôt à la hausse. Sur les 34 valeurs qui ont traité, 27 valeurs étaient en hausse contre 3 en baisse et 4 en stagnation.


Marchés étrangers irréguliers

L'indice composite de la bourse électronique Nasdaq cédait 0,57% à 2.645,28 points et le DJIA, principal indicateur de Wall Street, affichait un gain de 0,42% à 10.909,37 points lundi à 15h42 GMT. Le Nasdaq, qui fêtera ses 30 ans jeudi, perdait 15,22 points et le DJIA gagnait 45,27 points. Le Standard and Poor's 500, un indice représentant un plus large éventail de valeurs, était à l'équilibre en repli de 0,25 point (0,02%) à 1.349,22 points.Les opérateurs continuaient à se débarrasser des valeurs technologiques, inquiets de leur performance financière. Mais l'ensemble du marché évoluait irrégulièrement, les investisseurs continuant à analyser le rapport de l'emploi en janvier publié en fin de semaine, qui a fait ressortir une forte augmentation des créations nettes d'emplois, trois fois plus élevées que les prévisions. Ces chiffres, témoignant d'une économie moins faible qu'attendue, pourraient inciter la Réserve fédérale à modérer le rythme de ses baisses des taux, craignent les analystes, qui tablaient jusqu'ici sur une nouvelle baisse de 50 points de base des taux d'intérêt par la Fed lors de la prochaine réunion du comité monétaire en mars. Sur le vieux continent, Paris a terminé quasi inchangée lundi, selon l'indice CAC 40 qui s'établissait à 5.823,49 points, en léger recul de 0,05%. L'indice des valeurs vedettes de la place de Paris avait terminé en baisse de 1,24% à 5.826,37 points vendredi. Alors que Londres a clôturé en hausse de 12,8 points lundi, à 6.269,2 points, soit un gain de 0,20% par rapport à vendredi. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc