×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Bourse des primeurs cherche gestionnaire

Par L'Economiste | Edition N°:2168 Le 09/12/2005 | Partager

. Un appel à manifestation d’intérêt est lancé aujourd’hui. Le projet est une première à l’échelle nationale . Le complexe est aménagé sur 17 hectares dans la province de Chtouka Aït Baha C’est aujourd’hui que sera lancé l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) concernant la gestion déléguée de la bourse des primeurs de la province de Chtouka Aït Baha dans le Souss Massa. Une première à l’échelle nationale. Mise en œuvre par le groupement des communes Al Mostakbal, «la démarche s’adresse aux opérateurs disposant de références morales, techniques et financières dans la gestion des plates-formes commerciales de fruits et légumes», indique Youssef Fehri Fassi, consultant en charge du dossier. Toute personne intéressée, poursuit-il, peut télécharger sur le site web du centre régional d’investissement (www.cri-agadir.ma) les documents de cet AMI. Celui-ci précède un road show à l’étranger. Outre communiquer sur le projet, les réactions que susciteront les deux démarches devraient permettre de figer le cahier des charges élaboré. Suivra par la suite un appel d’offres international ouvert ou restreint avec pour but la sélection finale d’un gestionnaire. En plus de la sécurité, l’hygiène et la maintenance des équipements de la bourse, l’élu aura à maximiser les retombées économiques et financières sur les communes concernées. Le futur gestionnaire devra de même veiller à l’application du règlement intérieur et organiser, entre autres, les transactions commerciales au sein de la structure en la dotant notamment d’un système d’information moderne, de manière à afficher les cotations. Situé au coeur de la première région productrice de primeurs du Royaume, le complexe, qui abritera à terme la bourse, a été construit il y a dix ans environ. Un projet qui a nécessité 90 millions de DH dont 30 millions pour les infrastructures de base et services administratifs. Le montant restant, financé par les bénéficiaires, a été utilisé pour construire divers locaux. Au total, 17 hectares ont été aménagés pour abriter la bourse qui réunit, entre autres, 228 locaux commerciaux. Outre accroître la valeur ajoutée du périmètre, la mise en activité de cette bourse devrait avoir un fort impact sur le marché national des fruits et légumes. Il pourrait être même un vecteur de mise en œuvre de la normalisation du secteur. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc