×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bouregreg
Pas de risques d’agenda

Par L'Economiste | Edition N°:2598 Le 29/08/2007 | Partager

. L’avancement des travaux dément les rumeurs. La promenade et les quais de Rabat seront bientôt livrés. Amwaj: Sama Dubaï n’a jamais quitté le projet«RETARD des travaux», «arrêt du chantier», «retrait des partenaires émiratis»... les rumeurs ne cessent d’enfler sur le gigantesque chantier d’aménagement de la vallée de Bouregreg (cf. www.leconomiste.com). Et ce en dépit des multiples démentis.Mais ces bruits de couloirs font rire Lamghari Sakl, directeur de l’agence d’aménagement. «Tant que les gens n’ont pas vu pousser les premiers bâtiments, ils continueront à croire que rien n’est encore fait. Or construire est la phase la plus facile du projet. Ceux qui lancent les rumeurs ne voient pas les travaux titanesques d’études et de préparation du terrain que nous menons depuis le lancement des travaux», indique-t-il. Selon lui, la cadence des travaux a même accéléré. «Preuve en est, les multiples chantiers menés dans les sites d’aménagement». Avant de creuser le tunnel des Oudayas, les équipes de l’agence doivent sonder les fondations de la kasbah. L’objectif étant d’assurer sa parfaite stabilité durant les travaux, confiés pour rappel à l’italien Pizzarotti. L’agence travaille à Salé sur un projet de port qui regroupera les pêcheurs des deux bords du fleuve. Parallèlement, elle met en place deux «équis» sur chacune des rives du Bouregreg. Ce sont des digues permettant d’atteindre la profondeur nécessaire à la navigabilité des bateaux de plaisance dans l’estuaire. Sur le site de Bab Al Bahr, les entreprises Houar, SNCE et Siemens achèvent les réseaux vitaux couvrant 75 ha. Côté social, l’agence a bouclé le programme de relogement des habitants du Mellah de Rabat pour un montant de 25 millions de DH. Il reste à démolir les baraques qui donnent sur la promenade des Oudayas et les quais de Rabat. Ces deux ouvrages sont achevés et devront être livrés incessamment. Ils feront partie d’une base nautique que sera installée dans l’estuaire. Pour ce qui est du terrain, l’agence a assaini une bonne partie du foncier dans la zone d’aménagement. Il lui reste le site de Cardona à Salé qui regroupe une centaine de ménages et de commerces. L’autre grand ouvrage qui retient l’attention des équipes de l’agence de Bouregreg est le pont Moulay Hassan. Avec une longueur supérieure à 1 km linéaire, il comprendra 6 voies pour les voitures, les rails du tramway et des pistes pour les piétons et les vélos. Sakl n’hésite pas à qualifier ce pont de «l’un des plus beaux ouvrages du Maroc». La difficulté de sa réalisation réside dans la fragilité du sol. Il nécessitera en effet des fondations jusqu’à 60 m. Huit candidats sont en compétition pour remporter le marché. Il s’agit de SGTM, Pizzarotti, Sogea (filiale du groupe français Vinci), Spie Fondations, GTR/Daudin, Freyssinet International, Comburille et Thomas de Olivera. Les travaux de construction dans la séquence Bab Al Bahr font l’objet d’un concours d’architecture. L’agence et ses partenaires émiratis d’Al Maabar ont créé une société spécialisée (Bab Al Bahr) pour organiser et superviser la réalisation des bâtiments qui seront prévus dans le plan. «Ce n’est pas un jeu d’enfants. C’est un partenariat solide portant sur des milliards de DH étalés sur plusieurs années». Telle est la réaction des responsables des aménageurs de Bouregreg, face aux rumeurs qui s’intensifient autour d’un éventuel désengagement des Emiratis de Sama Dubaï engagé dans le projet Amwaj. Ces bruits ont commencé à circuler après le déplacement d’une grande affiche du projet pour finaliser les études du pont Moulay Hassan. Même son de cloche chez le géant émirati. Les responsables du projet affirment depuis Dubaï, que le chantier va bon train. L’équipe de Rabat vient de rentrer des Emirats où ils ont rendu compte de l’état d’avancement des travaux. «Nos partenaires à Sama Dubaï nous ont remis le plan d’architecture du projet Amwaj. Nous nous sommes mis d’accord sur des changements à mettre en oeuvre pour être en harmonie avec les sites historiques environnants (Tour Hassan, Oudayas, ndlr)», précise Sakl. En effet, les Emiratis voulaient au départ construire des tours. Cela leur a été refusé, puisque le plan d’aménagement exclut les constructions plus hautes que les sites historiques. Finalement, les deux parties se sont mis d’accord sur une cité piétonne avec des sous-sols pour la circulation des voitures. Le site s’étalera sur 1,3 million de mètres carrés de planchers. Comme pour Bab Al Bahr, son développement sera assuré par une société spécialisée (Amwaj Maroc) dont la moitié des parts est détenue pas Sama Dubaï. Le reste est réparti entre l’agence de Bouregreg (20%), la CDG (20%) et la CMR (10%).


Tramway: Quatre candidats pour les rames

Parallèlement au détournement des réseaux vitaux pour la construction du tramway de Rabat-Salé long de 20 km, l’agence de Bouregreg a lancé l’appel d’offres pour le matériel roulant (rames). Quatre soumissionnaires ont déjà répondu. Il s’agit d’Alstom, Bombardier, CAF et Ansaldo Breda.


Troisième phase: Des Espagnols interessés

L’agence de Bouregreg est en discussion avec un consortium financier espagnol pour développer une partie de la troisième tranche d’aménagement. L’idée étant de développer une «cité du sport et du savoir» sur 90 ha. Elle comprendra des complexes sportifs, des centres de sports-études ainsi que des écoles et des universités. A noter que le consortium est composé de caisses de dépôts issues des îles Baléares. «Nous sommes encore en discussion avec ce partenaire. Aucun mémorandum d’entente n’est encore établi», note Sakl. Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc