×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Bonus: 250000 automobiles éligibles

Par L'Economiste | Edition N°:346 Le 17/09/1998 | Partager

Selon les premières estimations de la FMSAR, l'application de la bonification pour non-sinistre doit coûter aux compagnies d'assurances près de 95 millions de DH. Les véhicules de tourisme en sont les principaux bénéficiaires.


LA bonification pour non sinistres (BNS), entrée en vigueur le 1er septembre, doit coûter aux assureurs près de 95 millions de DH. C'est ce qui ressort des premières estimations de la Fédération Marocaine des Sociétés d'Assurances et de Réassurances (FMSAR). Ce montant représente le manque à gagner du fait de l'application de la réduction de la prime Responsabilité Civile (RC) (10%).
Principal constat: l'usage tourisme est le grand bénéficiaire de l'application de la BNS(1). En revanche, pour les deux-roues, l'impact est moins marqué. Selon les projections de la FMSAR, 250.000 automobiles devraient se voir appliquer la réduction de la prime RC. Pour cette catégorie de véhicules (usage C), le manque à gagner pour les compagnies d'assurances, du fait de l'application de la BNS, s'élève à près de 85 millions de DH. S'agissant des deux roues, qui représentent la principale composante de la catégorie «usages divers», 23.000 véhicules (les vélomoteurs représentent 75% de la catégorie «usage divers») environ sont éligibles à la BNS, soit un manque à gagner pour les assureurs de 10 millions de DH. Globalement, 65% du parc tourisme et 56% du parc vélomoteur doivent donc bénéficier de la BNS.

Reste le transport public de voyageurs (taxis, autocars et autobus). Pour cette branche, les bilans ne seront pas connus avant une année, la BNS devant entrer en vigueur le premier septembre 1999.
En fait ces estimations ne reflètent qu'en partie l'impact réel du bonus-malus, d'autant qu'il faut aussi tenir compte des recettes générées, au profit des assureurs, par la majoration pour sinistre (malus). L'évaluation des effets du malus est à ce niveau plus difficile à établir: des assurés pouvant déclarer ultérieurement des sinistres.
Pour les compagnies d'assurances, ces chiffres reflètent, sans doute, la prise de conscience par les assuré des avantages financiers, d'une conduite sans sinistres (même si, sur un registre plus technique, l'impact du bonus/malus peut paraître bien timide si l'on met en perspective l'importance de la charge globale des sinistres dans le domaine de l'assurance automobile). Indépendamment des conséquences financières de l'entrée en vigueur de la BNS, les préparatifs relatifs à la mise en application de cette mesure se poursuivent du côté des assureurs. Après avoir diffusé une circulaire relative aux modalités d'application, la FMSAR prépare une campagne d'information dont le lancement est prévu fin septembre.


La BNS en bref


Les assurés peuvent se poser des questions sur la BNS. Voici la réponse de la FMSAR
- Que se passera-t-il à la prochaine échéance du contrat d'assurance?
- L'assureur vérifiera que l'assuré n'a pas provoqué de sinistres durant les deux dernières années. Si c'est le cas, il réduira sa nouvelle prime lors de la reconduction ou du renouvellement de votre police d'assurance. La réduction porte uniquement sur la prime Responsabilité Civile.
- Que se passe-t-il si l'assuré change d'assureur?
- Le changement d'assureur n'a pas d'incidence sur l'octroi de la bonification pour non-sinistre.
- Que se passe-t-il si l'assuré ne déclare pas ses sinistres?
- La Fédération Marocaine des Sociétés d'Assurances et de Réassurances a mis en place un fichier de contrôle des antécédents mis à la dispositions de l'ensemble des compagnies. Ce fichier permettra d'identifier de manière certaine les assurés responsables d'un ou plusieurs sinistres.
De ce fait, un assuré a tout intérêt à déclarer ses sinistres rapidement à son assureur afin d'éviter de se voir appliquer une majoration plus importante et lui permettre de bénéficier dès que possible d'une BNS
- Que se passe-t-il si l'assuré change de véhicule au cours des deux dernières années?
- Le changement de véhicule n'est pas pris en considération. o


Mohamed BENABID

(1) La BNS est devenue l'appellation couramment utilisée par les assureurs.


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc