×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Boeing: Alerte sur des trains d’atterrissage

    Par L'Economiste | Edition N°:2747 Le 02/04/2008 | Partager

    . Les pièces incriminées rendent difficile de détecter la corrosion L’autorité américaine de régulation de l’aviation a émis un avis d’alerte à la sécurité sur les trains d’atterrissage de «centaines» d’avions Boeing à travers le monde, a rapporté mardi 1er avril, le Wall Street Journal. Les pièces incriminées comportent de la peinture émaillée sur certains composants, contrairement aux règles en vigueur, rendant plus difficile de détecter la corrosion, souligne le journal, citant l’alerte de l’administration fédérale de l’aviation (FAA) émise il y a une semaine. Au cours des dernières années, AAR Corp., un important prestataire chargé de l’entretien des avions, a fourni les pièces «non approuvées» dans plus de 300 cas, particulièrement pour utilisation sur des Boeing 747 et 767, ajoute le WSJ. Cette information a été démentie par AAR, basé dans l’Illinois (nord), qui exige des clarifications de la FAA. Son antenne chargée des trains d’atterrissage, basée à Miami, travaille «pour une longue liste de compagnies aériennes à travers le monde», ajoute le journal.La FAA exhorte tous les clients de AAR concernés à conduire une inspection appropriée des trains d’atterrissage pour des questions de sécurité, sans toutefois exiger de mettre en place un calendrier d’inspections ou de réparations, précise le WSJ. Aucun accident dû à cette anomalie n’a été signalé, selon le journal économique. Cependant, la compagnie américaine US Airways, cliente de AAR, a volontairement retiré plusieurs pièces après que l’un de ses Boeing 757 eut rencontré un problème de train d’atterrissage, alors qu’il était à terre. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc