×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
International

Boeing: Accord avec le syndicat des mécaniciens

Par L'Economiste | Edition N°:2891 Le 29/10/2008 | Partager

. Cette grève a déjà coûté 5,2 milliards de dollars à l’avionneurBOEING et le syndicat des mécaniciens IAM ont signé lundi 27 octobre un protocole d’accord qui, s’il est approuvé, mettra fin à la grève qui paralyse l’activité de l’avionneur américain depuis début septembre et menaçait de retarder davantage son nouveau long-courrier 787 «Dreamliner». «Le protocole d’accord a reçu le soutien unanime du comité de négociation de l’IAM et sera présenté aux membres pour ratification dans 3 à 5 jours», indique le syndicat, précisant qu’une «simple majorité est nécessaire pour ratifier l’accord». Boeing et le syndicat des mécaniciens IAM «ont atteint un protocole d’accord sur un nouveau contrat qui va assurer la sécurité de l’emploi à ses membres et limiter le recours aux sous-traitants», a indiqué le syndicat dans un communiqué lundi soir. L’accord a été confirmé plus tard par Boeing sur son site Internet. «Le groupe a conservé la flexibilité nécessaire à conduire ses activités, tout en offrant des changements au contrat pour répondre aux demandes du syndicat sur la sécurité de l’emploi, les salaires et les avantages sociaux», a précisé l’avionneur. Depuis le 6 septembre, 27.000 ouvriers mécaniciens, soit 16% des effectifs de Boeing, ont cessé le travail, faute d’avoir trouvé un accord avec la direction sur le renouvellement de leur contrat salarial. La grève affecte principalement la région de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), où sont regroupées ses principales usines dans l’aviation civile. En conséquence, Boeing n’est parvenu à livrer que 84 appareils pendant le trimestre (35 de moins que prévu) après 115 au premier trimestre et 125 au deuxième. En se basant sur un coût estimé à 100.000 dollars par jour, cette grève a déjà coûté 5,2 milliards de dollars à l’avionneur, selon un décompte en temps réel affiché sur le site de l’IAM.J. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc