×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

BNP-Paribas-Société Générale: Rebondissement

Par L'Economiste | Edition N°:529 Le 15/06/1999 | Partager

· La banque offre 5 actions SG contre 8 Paribas et ajoute une somme cash de 75 Euros

· Cotation de Paribas et SG en bourse suspendue hier

· La BNP se refuse à tout commentaire pour l'instant


Décidément, le feuilleton BNP/Paribas et la Société Générale (SG) aura battu tous les records de suspens. Le projet de méga-banque française pourrait, de l'avis des observateurs, passer aux oubliettes.
Et pour cause: la Société Générale a décidé lundi soir de surenchérir sur Paribas. Elle proposera désormais aux actionnaires 5 actions SG pour 8 actions Paribas plus une somme en cash de 75 Euros. Auparavant, elle offrait simplement 5 actions contre 8 titres Paribas. Si jamais l'ensemble des actionnaires de Paribas choisissait cette solution, la SG débourserait 1,5 milliard d'Euros (15,66 milliards de DH).
Et ce n'est pas tout, la Société Générale a fait également une offre subsidiaire de 2 actions SG pour 3 titres Paribas, sans aucun paiement en espèces cette fois-ci. Cette dernière offre d'échange est plafonnée à 30% des titres Paribas visés. "Les actionnaires pourront combiner les deux options sous réserve de la limitation", précise le CMF (Conseil des Marchés Financiers) dans un communiqué publié à l'issue de la déclaration de la SG. Il ajoute cependant que "l'initiateur se réserve la faculté de ne pas donner suite à son offre si le nombre d'actions présentées ne lui permet pas de détenir 50,01% du capital de Paribas". En bourse, la cotation des actions SG et Paribas a été suspendue hier et reprendra dès aujourd'hui.

Rejet des recours


La SG a préféré ne pas attendre le résultat des recours en justice qu'elle a déposé avec Paribas contre la validité des offres de la BNP. L'arrêt de la Cour d'Appel de Paris est attendu ce jeudi. Mais le parquet avait demandé lors des plaidoiries du 1er mai le rejet des recours.
La SG a donc décidé de surenchérir sur l'offre de la BNP jugée plus intéressante par les investisseurs.
Afin de valoriser les titres des actionnaires, la SG propose également d'effectuer après une fusion SG-Paribas un programme de rachat d'actions pour un montant de l'ordre de 2,5 milliards d'Euros (26,1 milliards de DH) sur une période maximale de 18 mois.
La banque entend ainsi accroître la rentabilité des fonds propres et le bénéfice par action. "La SG court cependant le risque de défavoriser ses propres actionnaires, pour qui l'opération de fusion avec Paribas devient plus chère".
Contactée lundi soir, la BNP affirmait qu'elle ne faisait aucun commentaire pour le moment.


Controverse au Conseil


L'annonce de la surenchère a provoqué une controverse au sein du conseil d'administration de la Société Générale qui compte, rappelons-le, Claude Bébéar, président d'Axa et fervent défenseur du projet rival de la BNP.
Dans un premier temps, un porte-parole de la SG a déclaré que cette surenchère avait été approuvée à l'unanimité du conseil d'administration. Peu de temps après, M. Bébéar démentait l'information en affirmant qu'"il n'y a eu aucun vote et aucune approbation".
Du côté de la SG, on soulignait alors que "personne ne s'était exprimé contre le projet lors de sa présentation durant le conseil d'administration".
Notons au passage que M. Bébéar, dont le groupe est le premier actionnaire de Paribas, avait initialement approuvé le projet de fusion SG-Paribas avant de se déclarer un mois plus tard en faveur du projet de la BNP. Il avait prévu en ce moment-là le rassemblement des trois groupes bancaires au sein d'une nouvelle entité SBP.

Yousra MAHFOUD (AFP-Reuter)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc