×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    BMCI: Un crédit spécifique au matériel

    Par L'Economiste | Edition N°:288 Le 10/07/1997 | Partager

    La BMCI a lancé un nouveau type de crédit. Il s'agit du crédit open opérationnel depuis la fin de l'année dernière. Ce crédit est destiné aux entreprises et a pour objectif de répondre à des besoins qui leur sont spécifiques. Ceci est d'autant plus intéressant que les financements bancaires standards couvrent seulement les besoins à court terme et ceux à moyen et long termes 5 ans et plus. Ce crédit «intermédiaire» a été conçu pour répondre aux investissements des entreprises s'inscrivant dans la fourchette de deux à quatre ans. Il vise à satisfaire les besoins de l'entreprise en matière de renouvellement de matériel ou de sa maintenance. Les extensions de capacité sont également couvertes par ce crédit, mais à condition qu'elles ne remettent pas en cause la capacité de production de l'entreprise en question. Le montant du crédit open, valable pour une année, est déterminé en début de chaque année par l'entreprise en concertation avec la banque. A noter que le montant minimum de cette enveloppe de crédit est de 200.000 DH. Cette formule de prêt, utilisable à partir de 50.000 DH, peut financer jusqu'à 100% les investissements TTC.

    De plus, l'entreprise peut procéder à tout moment à des remboursements anticipés et ce sans aucune pénalité. Sinon, elle peut faire des remboursements mensuels à la fin de l'année sur une période se situant entre 2 et 4 ans. A préciser que les remboursements reconstituent l'enveloppe disponible pour couvrir les besoins ultérieurs. M. Khalid Oudghiri, directeur délégué à la BMCI, souligne que sa banque dispose d'un système informatique lui permettant d'offrir cette facilité de remboursement. Mais puisque les règles du jeu dans le système bancaire exigent toujours des garanties, la banque calcule le risque par rapport à l'activité de l'entreprise au moment de l'octroi du crédit, indique M. Oudghiri.
    Une cinquantaine de sociétés ont déjà eu recours à ce type de crédit depuis le début de l'année. Il s'agit notamment des entreprises industrielles qui sont souvent amenées à acquérir un nouveau matériel. Le crédit open constitue également une solution adéquate pour les sociétés de travaux publics, souligne le directeur délégué de la BMCI.

    Rafiq IKRAM

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc