×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Bilan social: L'enquête de LMS

Par L'Economiste | Edition N°:525 Le 09/06/1999 | Partager

· 153 entreprises de différents secteurs ont été concernées par cette enquête

· Mieux identifier les indicateurs sociaux pour améliorer la gestion des ressources humaines


L'enquête réalisée par LMS sur "l'Etat de l'information sociale au Maroc" a porté sur 153 entreprises dont l'effectif est supérieur à 100 personnes. Les secteurs concernés sont l'industrie (34% de l'échantillon), les banques, assurances, crédit à la consommation (27%), les services, commerce et transport (23%), l'Administration publique (10%), et l'informatique et télécommunications (6%).
Le questionnaire a porté sur quatre grands axes: La nature des besoins en matière d'information sociale, l'aspect de la décision en matière sociale, l'aspect du bilan social, et les indicateurs utilisés pour mesurer la performance sociale. A signaler que seules les entreprises de Rabat et Casablanca ont été concernées par cette enquête. "L'objectif de cette étude consiste à repérer si certains indicateurs sociaux sont utilisés pour la prise de décision dans le domaine de la gestion des ressources humaines", souligne M. Hamid El Otmani, directeur général de LMS Organisation & Ressources Humaines.

Selon les enquêteurs, un bilan social normalisé et obligatoire reste souhaité par 75% des gestionnaires de ressources humaines et ce, en raison notamment de "la difficulté de comparaison due à l'hétérogénéité des modes de calcul et de présentation des données sociales".
Le bilan social semble également avoir la faveur de M. Khalid Alioua. D'ailleurs, le ministre du Développement Social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle est attendu aujourd'hui à la manifestation organisée par LMS et sponsorisée par L'Economiste. A noter que la finalité du document est de permettre notamment une gestion prévisionnelle des ressources humaines à travers une meilleure connaissance des indicateurs sociaux, surtout ceux qui sont assez significatifs. "En définitif, il semble que dans leur majorité, les DRH perçoivent le bilan social comme un instrument d'aide à la décision, un outil de communication interne ou externe et un vecteur de légitimation de la fonction Ressources Humaines au sein des entreprises marocaines", précise M. El Otmani.

Khadija MASMOUDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc