×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Biens d’équipements: Importations en hausse

    Par L'Economiste | Edition N°:1784 Le 07/06/2004 | Partager

    . Regain de confiance des opérateurs. Les transferts des MRE poursuivent leur ascensionAccroissement des transactions extérieures, aggravation du déficit commercial et progression des recettes M.R.E. Ce sont là les grandes tendances des échanges extérieurs annoncés par l’Office des Changes (OC) au terme du quatrième mois de cette année. Selon l’Office, à fin avril 2004, les transactions commerciales avec l’extérieur se sont accrues en valeur de 8,4% et en volume de 7,2%. A l’origine, une progression des importations de 10,9% et dans une moindre mesure une hausse des exportations de 4,6%. En chiffres, les transactions commerciales se sont élevées à 78,6 milliards de DH contre 72,5 milliards de DH à fin avril 2003, soit une hausse de plus de 6 milliards de DH.La faible croissance des exportations (+1.304 millions de DH), soit un pourcentage de 4,6%, est la conséquence des évolutions contrastées enregistrées au niveau des différents groupes de produits à l’exportation. Et ce sont toujours les produits alimentaires et l’or industriel qui restent dans ce cas les plus mal lotis avec une chute des ventes respectivement de 29,2 et 17,7%. Alors que les demi-produits, les produits bruts d’origine animale et végétale ainsi que les produits finis de consommation et d’équipement se sont inscrits en hausse. Globalement, les exportations hors phosphates et dérivés affichent un bon résultat, passant de 24,31 milliards à 24,96 milliards de DH. Bon score également pour les phosphates et dérivés. Les chiffres font état d’une évolution de 655 millions de DH faisant ainsi passer le total des exportations à près de 254 milliards de DH.Quant aux importations, trois faits sont à signaler. La première tendance, haussière, concerne les importations des produits non pétroliers. En effet, on peut constater une évolution positive en matière des importations des biens d’équipement (+ 24,2% par rapport à la même période en 2003). Ceci dénote un regain de confiance chez les opérateurs qui investissent dans la modernisation de leur outil de production. La seconde, qui est baissière, concerne plutôt les produits énergétiques qui ont baissé de 9,4%. Troisièmement, la stagnation est observée pour les produits bruts avec 3,3 milliards de DH.Du côté des flux financiers, la tendance est à la hausse. Ainsi, les transferts des M.R.E ont réalisé une expansion de 7,3%, soit 785,6 millions de DH de plus par rapport à la même période de l’année dernière. Ce résultat provient des virements postaux (+16,6%) et dans une moindre mesure des virements bancaires (+6,3%) et des recettes devises billets de banque (+5,5%). Même tendance pour les recettes voyage qui se sont chiffrées à un peu plus de 9 milliards de DH en progression de 7,8% par rapport à fin avril 2003. Cependant, en dépit d’un accroissement de 8,4%, les investissements et prêts privés étrangers se sont inscrits en retrait de 69,3% (-4,8 milliards de DH) comparativement à la moyenne des recettes de la même période des cinq dernières années.Par ailleurs, cette tendance globale à la hausse n’a pas pu exclure une aggravation du déficit commercial de 21,9% et une perte de 3,6 points pour le taux de couverture. Meryeme MOUJAB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc