×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Bex Maroc augmente son capital : La maison mère renonce à la BNDE

    Par L'Economiste | Edition N°:215 Le 01/02/1996 | Partager

    Après une année d'activité, Bex Maroc a augmenté son capital qui passe de 100 à 130 millions de Dirhams. Cette augmentation a été entièrement souscrite par la maison mère, Banco Exterior de Espana. La BMCE, seule partenaire de la Banque espagnole dans cette affaire, n'a pas suivi. Ses parts sont ainsi ramenées de 5 à 3,85%.
    Corrélativement à cette opération, Banco Exterior a décidé de ne pas participer à la privatisation de la BNDE pour "des raisons stratégiques", explique M. Joaquin Bonet, directeur général de Bex Maroc. En effet, la holding Argentaria qui détient la quasi-totalité de Bex Espana est en cours de privatisation. L'Etat espagnol, propriétaire de 51% du capital de cette institution, devra incessamment mettre sur le marché près de la moitié de son portefeuille. Second élément: les responsables de la holding misent sur le développement de la filiale marocaine qui réalise déjà des résultats satisfaisants.
    Au terme de l'exercice 1995, elle a dégagé un bénéfice net de 1,3 million de Dirhams. Le total bilan est monté à 220 millions. Les dépôts et les engagements ont atteint 64 millions et 78 millions de Dirhams respectivement. Quant aux engagements hors bilan, ils ont totalisé 50,5 millions. Pour l'exercice en cours, Bex Maroc devrait passer à la vitesse supérieure. Les dirigeants tablent sur un résultat net de 6 millions de Dirhams, tandis que les ressources et les crédits devront passer à 200 et 300 millions.
    La banque a résolument opté pour l'entreprise. L'essentiel de son activité porte sur le financement des opérations du commerce extérieur et des projets d'investissements. Elle a ainsi décidé de ne pas lutter sur le créneau des particuliers, segment dans lequel "nous ne pouvons pas concurrencer les banques locales", concède le directeur. Pour autant, Bex Maroc envisage d'étendre son réseau, mais de manière limitée. Deux agences seront prochainement implantées à Tanger et Agadir. Le renforcement de sa présence au Maroc s'est aussi traduite par l'achat des locaux abritant le siège et qui étaient jusque-là pris en location.
    Par ailleurs, Banco Exterior de Espana s'est décidée à poursuivre sa coopération avec la BNDE, notamment à travers l'ouverture de lignes de crédit. La collaboration avec la BMCE, dont elle a cédé il y a quelque mois les 6,11% du capital qu'elle détenait, mais qui reste le principal correspondant de Banco Exterior au Maroc, sera renforcée.

    Alié Dior NDOUR.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc