×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Bêtisier fin d’année
Les perles auxquelles vous avez échappé

Par L'Economiste | Edition N°:3182 Le 31/12/2009 | Partager

C’est devenu une tradition. Pour fêter la nouvelle année, L’Economiste propose à ses lecteurs quelques «perles» auxquelles ils ont heureusement échappé. En effet, dans le feu de l’action et les technologies aidant (lorsque l’on ne fait pas attention, les correcteurs automatiques réservent d’énormes surprises), les journalistes peuvent se transformer en génies de la déformation d’expressions souvent drôles. Heureusement, nos correcteurs (en chair et en os!) sont là pour veiller au grain. Bonne année à tous.


- Se faisant passer pour un personnel navigant, il a pu faire l’intrusion de l’aéroport: C’est James Bond qui parle chinois. - Les décédés les attendaient déjà depuis le petit matin: On a inventé une nouvelle façon de ressusciter les morts. Les embaumeurs d’Egypte sont passés par là…- Les fortes pluies de ces derniers jours ont été brisées par l’eau qu’elles ont générée: Du véritable charabia linguistique que même les plus grands météorologues n’arriveront pas à décoder.- L’autorité urbaine joue le rôle de rocade incomplète: C’est ce que nous appellerons de la polyvalence en génie civil.- On a beau avorter les projets les plus extravagants, si le nombre de sièges ne suit pas la stratégie de développement, notre industrie stagnera pendant un long moment: Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. A force de se torturer les méninges, voilà le résultat… C’est incompréhensible.- Une pelade d’imminents intellectuels marocains ont pris part aux travaux de cette rencontre: Le Petit Robert définit la pelade comme «une chute de cheveux laissant des plaques arrondies de cuir chevelu blanc…». Donc ou bien ces messieurs ont tous eu des poux sauvages et super agressifs ou le mieux aurait été de dire une pléiade d’imminents intellectuels.- Le commerçant a vendu une cigarette au mort: Cela s’est passé dans un autre monde….- La crise économique a rangé le monde: La crise a eu un effet bénéfique, celui de faire le grand ménage.- La quarantaine frisée: La nature a doté les hommes de cheveux fins, gras ou frisés et ils peuvent changer quand on frise la quarantaine.- Suite à des contraintes d’agendas, nous proposons de reporter la prochaine réunion de notre commission chargée de l’examen des rembourrements des prêts d’honneur: Normal, il faut se couvrir davantage en hiver...- La fiancée a fait pendre son ami: Il a fait beaucoup de bêtises, le fiancé. Mais finalement, elle n’a fait que le prendre en flagrant délit. - L’étouffement de la circulation a encore de longues années devant lui: Après les tornades, les tsunamis et autres calamités naturelles, c’est au tour de l’étouffement d’être le nouveau fléau et surtout lorsqu’il s’attaque à la circulation. Alors mettez vos masques, il risque de durer.- Elles sont toutes mariées et mères de famille. Et de préférence moins gourmandes, et surtout minces pour pouvoir récolter la fraise rapidement: C’est une des conditions du contrat de travail, pour que ces femmes ne vident pas les paniers de la cueillette. Et bien sûr minces, pour sauter d’une branche à l’autre. Récoltez les fraises, mais pas touche!- Les ménages devront troncher entre se payer des vacances de rêve ou économiser pour le Ramadan: Grand dilemme. Mais avant de trancher, les ménages ont vraiment tiré une de ces «tronches».- Il a soutenu mordisus: Dans ce mot, il y a d’abord le verbe mordre et ensuite le verbe sucer. Ce n’est pas très compliqué… Le mieux est de dire mordicus qui veut aussi dire mordre mais en langage soutenu.- Ce produit contient un taux élevé de matière grâce: C’est un produit qui a reçu dès le départ la grâce et la bénédiction de son fabriquant. Mais ce n’est qu’un conte de fées, alors il contient plutôt de la matière bien grasse et bien lourde.- Attention aux emballages trempeurs: Sur le marché, vous pouvez trouver des emballages étanches, non étanches et même trompeurs, qui sont plus appropriés dans ce cas.- Les fruits et légumes de la région ont du mal à végéter sur les étales: Pour végéter, ils le font bien les végétaux…- La saleté était partout, les murs cassés, les plafonds avariés…: On ne savait pas que les plafonds étaient des produits comestibles et qu’ils pouvaient même être avariés!!!- L’intoxication bat de plein fouet pendant la saison estivale: Les microbes et les bactéries s’en donnent à cœur joie et se battent de plein fouet dans les estomacs…- Les probabilités de réviser les règles sont peu probables: Il ne faut pas faire attention, c’est la langue ou plutôt le clavier qui a fourchu…

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc