Affaires

Best Financière franchit un nouveau palier

Par | Edition N°:3215 Le 18/02/2010 | Partager

. Deux complexes commerciaux à Fès et Tanger d’ici 2013. Au total, 850 millions de dirhams seront investis . Zouhair Bennani, PDG: La crise? On ne la voit pas dans nos magasins!Best Financière met un coup d’accélérateur au plan de développement de son pôle immobilier commercial. Arrivée une dizaine d’années seulement dans l’activité, la holding gère plus de 20.000 mètres carrés pour le compte de tiers. Mais par sa dimension (100.000 mètres carrés), le nombre d’enseignes ainsi que les aménagements greffés au concept, le centre Almazar à Marrakech marque un nouveau palier pour le groupe, observe Zouhair Bennani, PDG de Best Financière. La deuxième grosse activité du groupe est la grande distribution (Label’Vie/Carrefour).Le concept Almazar va être décliné dans les grands centres urbains du pays. A Fès, la construction d’un centre de 70.000 mètres carrés couverts a démarré en janvier pour un investissement de 350 millions de dirhams. Son ouverture est annoncée fin 2012. Suivra ensuite Tanger, où le groupe va investir 500 millions de dirhams (autant qu’à Marrakech) dans un complexe ultra moderne de 75.000 mètres carrés couverts. Son ouverture est prévue fin 2013.Et Casablanca? «C’est beaucoup trop complexe à cause du problème foncier, mais nous étudions des opportunités en attendant la publication du schéma directeur de l’urbanisme», confie Zouhair Bennani.L’absence du schéma directeur fait peser une incertitude sur les investisseurs, voire une menace. «Tout ce que vous achetez, c’est un peu de la loterie. Vous pouvez acquérir un terrain aujourd’hui, il sera peut-être transformé demain en jardin public». La gestion de ses centres commerciaux est assurée par une filiale Best Real Estate (groupe Label’Vie/Carrefour). Le groupe a su tirer les leçons des erreurs de promoteurs de galeries commerciales, notamment à Casablanca. Dans beaucoup de cas, la formule de vente proposée aux enseignes s’est avérée un facteur ayant précipité la fermeture des magasins. Il n’est pas d’ailleurs rare de voir des boutiques mises en vente un an plus tard ou plusieurs encore vides aujourd’hui.Toutes les enseignes implantées dans les centres de Best Financière y sont sous le contrat de location. Il n’est pas question de les écraser avec des droits au bail excessifs ou de leur vendre des murs, car à la moindre difficulté d’exploitation, cela peut être mortel, affirme Zouhair Bennani. «Chez nous, les commerçants paient un loyer et en cas de problème grave, la société de gestion peut reprendre le bail et le transférer à une autre enseigne», ajoute-t-il. Résultat: les centres commerciaux du groupe affichent un taux d’occupation de 90%. Ce qui est exceptionnel dans le secteur. Pour le pôle grande distribution du groupe, le rythme est tout aussi soutenu, malgré l’absence de l’hypermarché à Casablanca. A son introduction en Bourse il y a deux ans, Label’Vie comptait 13 magasins (contre 30 magasins à fin 2009) et il était prévu de porter le parc à 40 supermarchés à fin 2011. «A l’époque, tout le monde ricanait en disant qu’il faudrait un miracle pour y arriver», s’étonne Zouhair Bennani. Non seulement nous serons dans nos objectifs, mais nous les dépasserons, promet le PDG de Best Financière. On devrait être à un parc autour de 45 supermarchés Label’Vie, assure-t-il. Outre celui qui ouvrira à Marrakech le 2 avril, trois hyper Carrefour sont déjà programmés afin d’arriver à une demi douzaine dans trois ans. Marrakech sera suivie de Fès, Casablanca, Tanger et Meknès. Malgré un discours récurrent sur la crise que tiennent les chefs d’entreprise, la fréquentation des magasins du groupe reste à des niveaux très élevés. «A périmètre constant, le chiffre d’affaires de nos magasins a augmenté de 17% entre 2008 et 2009. La crise, nous ne la voyons pas dans la fréquentation de nos points de vente».


5 magasins Virgin Megastore

Le magasin Virgin Megastore de Marrakech, 2.600 mètres carrés pour un investissement de 50 millions de dirhams, est le premier des cinq prévus dans le plan de développement de l’enseigne dans les trois ans. Deux autres seront ouverts au Maroc et deux en Tunisie et en Algérie. Best Financière détient la franchise pour la région du Maghreb. Pour son installation au Maroc, l’enseigne de produits culturels a voulu marquer les esprits.


Avec Carrefour, c’est la lune de miel

«C’est certainement l’un des plus beaux évènements qui me soient arrivés dans ma vie d’épicier. Cela fait 25 ans que je suis dans le métier de la distribution, et être allié au premier groupe européen et deuxième acteur mondial de la grande distribution, c’est gagner des années-lumière en termes de gestion, de qualité, d’adaptation de notre offre au consommateur», martèle le PDG de Best Financière.Le partenariat avec Carrefour est salutaire parce que c’est une référence qui, par sa présence partout dans le monde, est capable de s’adapter à tous les environnements. Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc