×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Berrechid: Les Moulins au-dessus de la loi

Par L'Economiste | Edition N°:1881 Le 22/10/2004 | Partager

. Le procureur refuse d’auditionner son frère employé dans la sociétéDécidément, l’affaire opposant Hamid Fahid aux Moulins de Berrechid n’est pas pour prendre fin bientôt. En effet, on apprend aujourd’hui, de sources concordantes et proches du dossier, que Fahid avait acheté des actions de cette minoterie. Seulement, il n’a jamais pu en bénéficier. C’est ce qui explique que cette affaire est actuellement devant le tribunal de commerce de Casablanca. Cette instance ne s’est pas encore prononcée sur le dossier.Il est à rappeler que ce même tribunal avait ordonné une saisie sur la propriété dite Jcama au bénéfice de Hamid Fahid. Le tribunal avait suivi le plaignant, Hamid Fahid, dans sa requête et décidé de cette saisie. Fahid avait déposé sur le compte des Moulins de Berrechid plus de 12,5 millions de DH. Cette somme équivaut à 50% de la valeur des Moulins de Berrechid. Seulement, Hamid Fahid a été trompé, voire escroqué. Au vu des différents rebondissements dans cette affaire, il est certain que celui-ci a tout bonnement été la victime d’une grossière mais aussi intelligente escroquerie. Une affaire qui serait montée de toutes pièces. On avait d’abord commencé par la falsification de la signature de Fahid sur un formulaire de chèque qui avait été “détaché” à son insu, autant dire volé, d’un carnet de chèque émis en 1999. Ensuite, on le traîne devant la Justice pour émission de chèque sans provisions. Le procureur de Berrechid avait jugé la plainte des Moulins de Berrechid recevable ignorant volontairement la plainte déposée par Fahid en date du 1er juillet 2003, concernant justement un vol de chèque à son nom, faux et usage de faux dans un chèque. Le Laboratoire de la police scientifique relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait établi avec certitude que la signature apposée sur le chèque, objet du litige, n’était pas celle de Hamid Fahid. Mais le procureur persiste et signe et ordonne une autre expertise graphologique, mais cette fois-ci chez un “privé”. Comment donc se fait-il que ce procureur n’ait tenu aucun compte des conclusions du Laboratoire de la police scientifique? L’explication à toutes ces “misères” que l’on fait à Hamid Fahid sont à rechercher du côté de l’entourage du même procureur. Une simple investigation a permis de déboucher sur un fait qui a toute son importance dans cette affaire: ledit procureur a toujours refusé de convoquer et d’entendre un fonctionnaire des Moulins de Berrechid, témoin-clé dans l’affaire du chèque falsifié (www.leconomiste.com). La raison en est toute simple: il s’agit de Kamal El Malki, le propre frère... du procureur qui instruit l’affaire du faux chèque. Question: pourquoi les autorités judiciaires n’ont-elles pas retiré l’affaire au procureur El Malki quand elles ont su que l’un des “personnages” importants dans cette affaire est son frère et qu’il est aussi le comptable de la société Les Moulins de Berrechid. Pourtant, Hamid Fahid n’a pas cessé de réclamer que la justice entende Kamal El Malki, qui a, depuis, quitté la société. Mais, le procureur est resté sourd à la requête de Fahid. Cette requête a provoqué les “foudres” du procureur. Ce dernier ne tarde pas à poursuivre le frère de Hamid Fahid, avec d’autres commerçants de farine, pour “spéculation dans les prix de la farine et monopole”. Ils ont été “injustement” condamnés à trois mois de prison ferme. C’est une première dans les annales de la Justice dans la wilaya de Settat.Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc