×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    BCE: Nouvelle mesure pour apaiser les marchés

    Par L'Economiste | Edition N°:2669 Le 10/12/2007 | Partager

    . Plus de 8 milliards d’euros absorbés du circuit bancaireLa Banque centrale européen (BCE) a annoncé vendredi dernier le lancement d’une nouvelle mesure ponctuelle visant à apaiser un marché monétaire toujours nerveux dans la zone euro.Via cette opération de «réglage fin», qui arrivera à échéance le mercredi 12 décembre, la BCE a absorbé un excédent évalué à 8 milliards d’euros du circuit bancaire, au taux fixe de 4%, selon un communiqué destiné au marché.Selon les détails fournis par l’institut, 30 établissements bancaires sont concernés. Cette mesure vise à assurer «des conditions de liquidités équilibrées lors du dernier jour» de la période où les banques doivent avoir rempli leur obligation de réserve minimum. Si nécessaire, l’institut lancera à ce moment-là une autre opération de réglage fin.Il s’agit pour l’institut de contrôler davantage les taux interbancaires du marché, qui ont «tendance à s’éloigner du taux minimum» de refinancement, actuellement à 4%, selon le communiqué. La BCE a décidé d’apporter une aide active aux marchés monétaires de la zone euro, dans le but de rétablir la confiance de banques échaudées par la débâcle du crédit immobilier à risque aux Etats-Unis.Elle entend agir ainsi aussi longtemps que nécessaire, alors qu’approche la période des fêtes de fin d’année traditionnellement très tendue pour les banques qui bouclent leurs comptes. Constatant une résurgence de la volatilité et une montée en flèche des taux interbancaires, elle a ainsi mis à la disposition des banques largement plus de liquidités que nécessaire pour qu’elles remplissent leurs réserves minimum lors de ses deux dernières adjudications hebdomadaires. Des excédents qu’elle cherche progressivement à retirer pour rétablir l’équilibre.La Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque d’Angleterre (BOE) ont elles aussi décidé de mesures d’aide à leur marché monétaire respectif. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc