×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Axis Capital prend ses marques

    Par L'Economiste | Edition N°:2290 Le 05/06/2006 | Partager

    . Coup d’envoi à la filiale tunisienne de BMCE Capital . Conseil financier, gestion d’actifs et intermédiation boursière . En attendant l’agrément sur le marché de la dette publique BMCE Capital franchit un pas de plus dans son plan de développement régional. Axis, la banque d’affaires tunisienne rachetée en 2005, devient officiellement «Axis Capital». Le top management de la banque marocaine s’est déplacé la semaine dernière à Tunis pour inaugurer le siège de la nouvelle filiale. L’édifice se situe au cœur de l’avenue Mohammed V, où se concentrent les plus importantes institutions financières du pays. «La vision du groupe BMCE concentre les opportunités de développement dans le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. Nous œuvrons continuellement pour l’intégration économique des pays de la région», explique d’emblée Jaloul Ayed, administrateur directeur général du groupe BMCE Bank et président du directoire de BMCE Capital. La banque d’affaires marocaine a injecté 1 million de dinars tunisiens (6,5 millions de DH) dans le capital d’Axis pour en détenir 50%. L’autre moitié est répartie entre quatre partenaires tunisiens, qui sont à l’origine de la création d’Axis. Le capital de la nouvelle structure s’établit, ainsi, à environ 2 millions de dinars (13 millions de DH). A noter que la loi tunisienne interdit toujours aux étrangers de détenir des participations supérieures à 50% dans le capital des sociétés locales. «Cela devrait bientôt changer», selon Ayed. Créée en 2001, Axis Capital est structurée autour de trois entités. La première, «Axis Conseil», est spécialisée dans les métiers du corporate finance. «Axis Conseil cible les entreprises en phase de restructuration ou de partenariat stratégique avec des entités tunisiennes ou étrangères», indique Ahmad Benghazi, directeur général d’Axis Conseil. Le deuxième pôle est spécialisé dans la gestion d’actifs. Créée en 2004, Axis Gestion gère actuellement 28 millions de dinars tunisiens (182 millions de DH) d’actifs nets sous gestion. Ces fonds sont répartis entre une Sicav obligataire et un FCP (fonds commun de placement) mixte constitué à 60% d’actions et 40% d’obligations. Pour l’heure, Axis Gestion détient une part modeste des fonds sous gestion en Tunisie (2 milliards de dinars, soit 13 milliards de DH). Le métier est dominé par les grandes banques de la place, dont principalement la BIAT. «Axis Gestion a entamé son processus de développement industriel suite au partenariat avec BMCE Capital. Elle conçoit de nouveaux produits pour développer rapidement sa part de marché», indique Benghazi. Le dernier métier en lice d’Axis Capital est l’intermédiation boursière. L’entité vient d’ailleurs d’obtenir l’agrément de société de Bourse, suite à la prise de participation de BMCE Capital. «La banque d’affaires marocaine a apporté son savoir-faire technologique et organisationnel qui nous permettra de devenir un acteur de référence à la Bourse de Tunis», appuie Férid Ben Brahim, directeur général d’Axis Bourse. Grâce à ce partenariat, Axis Bourse ambitionne de rivaliser avec les principales sociétés de Bourse tunisienne, notamment Tunisie Valeurs et MAC. Axis Capital ne compte pas en rester là. Elle œuvre actuellement pour obtenir l’agrément des autorités tunisiennes et devenir un souscripteur en valeurs du Trésor (SVT), l’équivalent des investisseurs en valeurs du Trésor (IVT) au Maroc. Suite à l’obtention de cette autorisation, la banque d’affaire portera son Capital à 5 millions de dinars tunisiens (32,5 millions de DH). L’étape suivante consistera à développer des fonds de Capital investissement qui consolideront le positionnement d’Axis Capital comme acteur de référence de la place tunisoise.


    Ambitions maghrébines

    LE lancement d’Axis Capital n’est qu’une étape préliminaire au développement maghrébin de BMCE Bank. La demande d’agrément déposée par le groupe en Algérie pour créer une banque commerciale a été bien accueillie par les autorités locales qui devraient bientôt rendre leur avis. Par ailleurs, le groupe a lancé ses prospections en Mauritanie pour la création d’une structure similaire. En outre, Médi Capital Bank est en train de se structurer. La banque d’affaire londonienne, filiale du groupe BMCE, se dote des moyens humains et réglementaires requis pour lancer son activité et reprendre celles de BMCE Bank à Paris et Madrid.Nouaim SQALLI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc