×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Affaires

AWB rachète la 1re banque du Sénégal

Par L'Economiste | Edition N°:2651 Le 14/11/2007 | Partager

. Elle a acquis 79,15% du capital de la CBAO. Montant de la transaction: près de 1,3 milliard de DHATTIJARIWAFA bank poursuit son développement en Afrique subsaharienne à bonne allure. Le champion national vient d’acquérir 79,15% de la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale au Sénégal (CBAO), comme nous l’indiquions dans notre précédente édition. Il rachète ainsi la participation du groupe agro-industriel et financier sénégalais Mimran, connu aussi dans la culture du sucre au nord du pays. L’Etat sénégalais et des privés détiennent le reste. Selon une source proche de la direction de la communication de la CBAO, le montant de cette transaction s’élève à 75 milliards de FCFA, soit à peu près 1,3 milliard de DH. L’opération reste encore soumise à l’approbation des autorités monétaires marocaines et sénégalaises.Avec l’ambition désormais affichée de devenir le numéro 1 du secteur bancaire sénégalais, le groupe Attijariwafa bank veut se hisser dans le trio de tête des banques africaines les plus performantes. D’ailleurs, le communiqué de presse, rendu public hier, souligne clairement que cette acquisition est «un nouveau levier pour le développement du groupe» dans la région. Son établissement dans un des pays des grands lacs n’est qu’une affaire de réglage (voir L’Economiste du 12 novembre 2007). Si la direction du groupe n’a pas encore révélé le choix du site, les milieux bancaires avancent le nom de la République démocratique du Congo. Pour l’heure, la première filiale du groupe en Afrique subsaharienne, créée en 2005 au Sénégal, est en passe de battre tous les records de performance. Rappelons que Attijariwafa bank Sénégal avait acquis en août dernier 66,7% du capital de la Banque sénégalo-tunisienne, pour devenir depuis Attijari Bank Sénégal (ABS). Le groupe marocain y détient 71,43% du capital (cf.www.leconomiste.com). ABS caracole désormais aux premiers rangs des banques de la place. Son total bilan, arrêté au 30 juin 2007, a atteint 118,3 milliards de FCFA, soit plus de 2 milliards de DH. Une performance qui la place au 6e rang dans le secteur, avec un réseau de 19 agences. Avec la dernière acquisition, Attijari Bank Sénégal est propulsée à la tête des banques du pays. Elle est à l’image du groupe, qui a réussi à imposer sa politique partout où il est présent sur le continent. A savoir un actionnariat majoritaire dans toutes ses prises de participation.


Depuis 153 ans…

ELLE a plus d’un siècle et demi d’existence. La création de la CBAO remonte à 1853. Son capital s’élève à 9 milliards de FCFA (155,7 millions de DH) pour un total bilan de 449,3 milliards de FCFA (environ 7,8 milliards de DH). C’est la première banque du pays avec un réseau de 34 agences, une part de marché de 22% pour les dépôts et 18% pour les crédits. Elle est dans le trio de tête des banques de la zone UEMOA, l’union monétaire regroupant 8 pays de la sous-région.Bachir THIAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc