×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Avec l'ouverture du nouveau terminal : L'ODEP se dédouane des lenteurs au port

    Par L'Economiste | Edition N°:220 Le 07/03/1996 | Partager


    Augmentation du trafic conteneurisé, engorgement du port, le nouveau terminal à conteneurs de Casablanca a été ouvert un mois à l'avance. L'investissement est de 942 millions de DH. Il accroît les performances de l'ODEP dans la gestion du trafic portuaire.



    Encore quelques petits travaux de finition et le nouveau terminal à conteneurs du port de Casablanca sera prêt. Pour M. Mohamed Halab, le directeur général de l'ODEP, "ces investissements de l'Office permettent d'accroître ses performances en matière de gestion du trafic portuaire, bien que les délais de stationnement des marchandises restent longs". M. Hallab reproche aux intervenants de la chaîne, à savoir les banques, les opérateurs et la Douane, de ne pas contribuer à cette réduction des délais, car le temps de stationnement des marchandises avoisine en moyenne 12,5 jours contre 4 ou 5 jours au niveau international. Dans cette moyenne, l'acheminement des documents bancaires prend environ 7 jours. L'investissement de ce nouveau terminal s'élève à 942 millions de DH. Il concerne l'infrastructure pour 675 millions et l'équipement et outillage pour 247 millions. Sur ces derniers, 170 millions concernent les 2 portiques.
    La Banque Mondiale a financé 65% des infrastructures et 100% de l'équipement et outillage.
    Prévu normalement pour le 15 mars, sa mise en service a dû être avancée au 15 février, suite à l'engorgement du port durant cette période.
    Depuis son ouverture, le nouveau terminal a traité les chargements de 15 navires. Le nombre de conteneurs déchargés se chiffre à 1.179 et le stock global a atteint 1.733 conteneurs au 27 février.
    S'étendant sur une superficie de 45 hectares, ce nouveau terminal dispose d'un linéaire de quai de 380 m. Il est prévu 2 ou 3 postes à moins de 12 mètres de tirant d'eau ainsi qu'une passerelle RORO de 100 tonnes. Un hangar de 2.130 m2 est aménagé pour les visites douanières.

    Sipor

    Les équipements mis en place tiennent compte des normes internationales. Il s'agit notamment de 2 portiques à conteneurs d'une capacité de 40 tonnes, 15 tracteurs et 5 cols de cygne, 4 chariots cavaliers, 18 remorques hautes et un matériel informatique performant permettant de gérer les entrées et les sorties de camions et de conteneurs.
    Le trafic conteneurisé a fortement augmenté durant ces treize dernières années. Il est passé de 58.000 EVP (Equivalent Vingt Pieds) en 1983 à 187.000 EVP en 1995. Il a ainsi plus que triplé.
    Avec la mise en service de ce nouveau terminal, le trafic conteneurisé est ainsi assuré par deux terminaux: le terminal à conteneurs Tarik et le Nouveau Terminal à Conteneurs.
    La gestion de ce trafic conteneurisé est assurée par un seul centre de production autonome.
    La gestion du parc, les opérations d'enlèvement et de mise à disposition sont informatisées dans le cadre d'une application conteneurs faisant partie du système d'information portuaire (SIPOR) mis en place par l'ODEP. Le trafic est réparti entre les deux terminaux par ligne maritime.
    Il est envisagé par ailleurs une zone d'extension qui permettra au fur et à mesure de l'accroissement du trafic de mettre en place de nouvelles zones de stockage.

    Fatima MOSSADAQ

    Port de Casablanca en chiffres:

    · Infrastructures:
    - Surface totale du Port: 605 hectares
    - Longueur du quais: 7.580 mètres linéaires d'un tirant d'eau de moins 6 à moins 12 mètres
    · Equipements:
    - 68 grues de 6 à 100 tonnes
    - 5 portiques de 14 à 40 tonnes
    - 14 chariots cavaliers
    - 157 élévateurs de 2 à 44 tonnes
    - 101 tracteurs
    - 22 tracteurs sellettes
    - 1 ponton grue de 55 tonnes
    - 2 vedettes
    Le trafic du port de Casablanca concerne 15,75 millions de tonnes par an, soit 44% du trafic portuaire national.
    Il se subdivise en:
    - Terminal marchandises diverses contenant notamment le poste à céréales et le terminal à agrumes.
    - Terminal à conteneurs et terminal roulier
    - Terminal minerais et hydrocarbures.
    - Port de pêche et port de plaisance.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc